Frère Robert Schieler Supérieur Général visite le réseau La Salle France

Elu depuis 2014 le Frère Supérieur Général Robert Schieler (d’origine américaine de Philadelphie) basé à Rome est à la tête de la grande famille lasallienne dans le monde. Quatre mille Frères, plusieurs dizaines de milliers de professeurs, d’éducateurs et enfin plus d’un million de jeunes vivent et évoluent au coeur de la tradition lasallienne dans 80 pays de notre planète. 

En 3 ans, ce dernier à d’ores et déjà visité 400 établissements en Afrique, Asie, Amérique et Europe. Quand bien même ces chiffres pourraient traduire une forme d’anonymat, « Brother Robert » porte un regard unique sur chaque homme, femme, enfant croisé. Cette bienveillance a touché les coeurs des personnels et jeunes des établissements Saint Felix La Salle et du Sacré Coeur de Nantes le 8 janvier dernier dans le cadre d’un « pèlerinage » de 15 jours sur le sol français.

Accueillie dans un anglais parfait par les jeunes de seconde année en BTS tourisme, la délégation composée des Frères Aïdan Kilty, Etienne Le Chapelain, Antoine Salinas et de la déléguée de tutelle Colette Alix ont découvert l’établissement du Sacré Coeur dirigé remarquablement par Jean Philippe Thoiry.

Des lieux de vie certes, mais avant tout, la rencontre des jeunes. Doté d’une aisance relationnelle extrêmement touchante le Frère Robert a su se fondre dans chacune des classes attirant avec simplicité la sympathie et le respect des jeunes. Curieux d’en savoir un petit peu plus sur le religieux les apprenants du Bac Pro Commerce lui ont posé des questions sur sa vie, sa mission, ses passions. Se prêtant au jeu avec amusement dans ses réponses, le Frère Supérieur Général a toutefois fait passer des messages sur le sens à donner dans la vie d’un homme, l’altruisme, le respect du bien commun, l’environnement ; toutes ces valeurs qui doivent être converties en vertus avec le temps.

A l’issu de la visite du lycée, la délégation s’est rendue au sein de l’école de Pauline Cassisa. Quelle ne fut notre surprise d’aller à la rencontre de ces enfants qui nous ont honoré d’une comptine anglaise ! Nous étions à nouveau conquis par les sourires et visages mais aussi du travail tout en douceur des professeurs.

La journée s’est achevée par la visite de l’ensemble scolaire Saint Felix La Salle et plus précisément la rencontre de jeunes migrants. David Bourgoin Chef d’établissement et ses équipes pédagogiques ont eu à coeur de présenter au Frère Supérieur Général le travail mis en place avec et pour ces jeunes en grande détresse. Là encore, nous sommes entièrement plongé dans l’ADN du projet éducatif, l’aide aux plus fragiles. Que de témoignages poignants de ces jeunes adultes venus de Guinée, du Pakistan, du Cameroun qui ont connu la rue, la violence, la peur et ont trouvé chez les Frères, chez David Bourgoin et les équipes de Saint Félix La Salle une forme de Salut, une part d’humanité, un regard considéré. Le Frère Robert Schieler a salué l’investissement et le travail opiniâtre des équipes et a avant tout été sensible aux grands coeurs et au professionnalisme des acteurs du réseau d’éducation français.

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:

Le Pirée, du 13 au 15 décembre 2017Pendant trois jours, du 13 au 15 décembre 2017, s’est déroulé au Pirée le premier module pour la formation de formateurs. Dix enseignants de nos quatre établissements lasalliens ont suivi cette session qui était animée par le Frère Dominique Cellier et Pascal Hebbinckuys, directeur du Pôle Animation/Formation du district de France. À leur côté, Frère Nicolas, Stavroula Kanellopoulou, et Marc Varthalitis, animateurs des Journées de formation qui ont lieu en en Grèce.

Au cours de ces trois jours, nous sommes allés à la rencontre de Jean-Baptiste de La Salle et comme a dit Pascal Hebbinckuys au début de la session, cette rencontre est « un pari osé : connaître l’autre, son histoire, sa vie, c’est prendre le risque de s’attacher… de porter un intérêt qui peut changer notre regard… C’est risquer un déclic… En faisant l’effort de mieux le connaître, de l’appréhender, lui, son “intime”, sa personne, son itinéraire, ce qui a motivé ses actions devenues “œuvres”, ce qui l’a mené à penser l’école de son temps autrement, c’est oser entrer en “communion”… » Grâce à la présentation claire et détaillée du Frère Dominique, tous les participants ont eu une meilleure connaissance du Fondateur et de son temps. L’approfondissement des textes proposés, les questions posées au frère pendant la présentation des montages, le travail de groupes, les restitutions qui ont alimenté discussion et échanges et, enfin, les deux productions finales en ppt, l’une visant un public d’enfant et l’autre un public adulte est une preuve que la formation a été à tous égards profitable aux dix jeunes formateurs.

Il est certain que ce module, ainsi que ceux qui vont suivre, a aidé nos futurs formateurs à entrer progressivement dans la tradition lasallienne et à changer leur regard, afin d’aider à leur tour les enseignants de notre réseau de Grèce à porter mieux leur mission d’éducateurs lasalliens, au service des enfants et des jeunes qui nous sont confiés.

Marc Varthalitis

Please follow and like us:

L’association la Cadorette a contacté l’école avec le souhait de présenter un évènement destiné aux élèves de l’école la Salle Saint Louis dont le thème concernerait les solidarités alimentaires.

Cette association a pour vocation d’œuvrer à la sauvegarde du patrimoine local en renforçant le lien social.

Même si le droit à la nourriture est reconnu partout dans le monde, notre système alimentaire est toujours gravement défaillant. La solution au problème de la faim est devenue un enjeu primordial à la survie de l’humanité et du respect à la dignité de l’Homme.

Sur un vendredi banalisé, 213 enfants des classes de CP au CM accompagnés de leurs enseignants et de personnes « ressource » sont allés à la rencontre de différentes personnes riches de quelque chose à partager.

Par groupe de 10, ils ont pu effectuer un circuit et participer à des ateliers interactifs animés par des bénévoles issus des associations comme La Boussole, La Banque alimentaire 17, Emmaüs de St Agnant et les Restos du Cœur.

Un anthropologue cuisinier et un atelier philo étaient présents pour débattre de la question des solidarités alimentaires avec les élèves.

Une dizaine d’ateliers a permis à nos jeunes d’écouter les témoignages d’un maraicher bio, d’un mojhettier, d’une causerie des grands-mères sur la saisonnalité, de découvrir le phénomène du gaspillage industriel et n’oublions pas de citer celui qui, a donné l’occasion aux enfants de cuisiner une soupe à partir de légumes ayant la vocation d’être jetés !

Un dernier temps a été consacré à celui du conte qui rassemble. Un conteur accompagné de son orgue de barbarie a évoqué des histoires en lien avec le folklore local.

La manifestation riche d’expériences en matière de solidarité s’est terminée autour du d’une soupe partagée , réalisée en atelier.

Les enfants à leur niveau n’ont pas manqué de s’étonner de la diversité des engagements possibles. Chaque intervenant a eu le souci de développer à leur jeune public des sentiments humanistes où tout le sens pouvait faire résonnance avec les 12 valeurs fondatrices du parcours d’éducation à la justice.                                                                                                                                                           (Bienveillance,confiance,courage,discernement,écoute,fraternité,humilité,liberté,pardon,respect,responsabilitéet vérité).

Un grand merci à tous les acteurs ayant contribué à la réussite de cette audacieuse journée !!

 

Dominique Elias

Please follow and like us:

Les 24 heures du SEMIL : un beau temps fraternel de partage !

Cette année 2017, c’est le lycée du Sacré Cœur de St Brieuc qui accueillait les équipes bretonnes du SEMIL (Service Educatif des Missions internationales LaSalliennes) pour les traditionnelles 24 heures de rencontres « PARTIR REVENIR ».

Isabelle Even et Elisabeth Prat, coordinatrices  du SEMIL pour la délégation Bretagne ont invité les différentes équipes. Toutes ont répondu favorablement : Auray (KERPLOUZ LASALLE), Brest (LA CROIX ROUGE LASALLE), Lorient (SAINT JOSEPH LA SALLE), Quimper (LE LIKES LA SALLE), Rennes (LES LASALLIENS RENNAIS) et St Brieuc (SACRE CŒUR LA SALLE) : au total près de 80 personnes inscrites avec 3 groupes ayant déjà réalisé un chantier solidaire en 2017 et 5 nouvelles équipes qui mettent tout en œuvre pour partir en 2018.

Ces 24 heures du SEMIL -durant lesquelles sont proposées des animations variées- ont été un temps de partage d’expériences et de témoignages forts tant individuels que collectifs, tant pour les jeunes que les accompagnateurs des différents établissements, le tout ponctué de quelques pauses et repas partagés…. Les beaux témoignages et récits d’aventures humaines et spirituelles nous ont faits voyager du Pérou jusqu’au Vietnam, en passant par Madagascar : « grâce au SEMIL on grandit et on gagne en Confiance ! Toutes ces rencontres nous aident à avancer dans la vie»témoignent les jeunes partis.

Les équipes en projet se sont nourris de ces belles aventures solidaires. Nombreuses ont été les questions. Même après le temps spirituel, la 3ème mi-temps s’est prolongée tard dans la nuit !

Le lendemain, au moment des Mercis et de l’Au revoir, chacun est reparti le spi gonflé… avec la promesse pour les partants de conter leur futur chantier solidaire l’an prochain. « Avec les animations d’aujourd’hui, on apprend à être nous-mêmes, à être vraiment avec les autres, à écouter et à partager ! »,soulignent les participants dont les 6 jeunes du campus de Kerplouz-LaSalle engagés …

Belle introduction pour le thème proposé : « oser le fraternité !!! »

Un grand Merci à tous et au réseau Lasalle qui rend possible toute cette belle dynamique !

Isabelle EVEN

Please follow and like us:

La Salle Montpellier, un accueil fraternel!

Le 7 décembre dernier l’ensemble scolaire Saint Jean Baptiste de La Salle de Montpellier a accueilli deux établissements (Sainte Thérèse et Sainte Marie) nouvellement entrés dans le réseau des Lasalliens.

Il est dans notre tradition d’apporter une certaine bienveillance dans ces hommes, ces femmes qui viennent grossir les équipes pédagogiques et œuvrer pour les jeunes. La matinée a été introduite chaleureusement par Christophe Despeche (délégué de tutelle du sud) et Jérome Picard (Chef d’établissement) puis ont laissé place au Frère André Pierre Gauthier pour une présentation sur la thématique « Au service d’un établissement lasallien aujourd’hui ? ». « Pouvons-nous dire et faire comprendre à ces jeunes que nous leur serons fidèles dans leur croissance ? Sommes-nous prêts à faire promesse de l’être ?

Autant d’interrogations et de réflexions qui ont nourri les 200 personnes présentes à cette rencontre. A l’issu de l’intervention du Frère André-Pierre dont on connaît la finesse, la subtilité dans sa rhétorique a permis aux équipes d’échanger par petits groupes sur le propos et de mener une réflexion sur notre évolution et celle du jeune dans notre société.

Tout est étincelle, et nous sommes convaincus par la pédagogie de la rencontre ! Cette journée précieuse pour chacun des membres de la communauté éducative La Salle s’inscrit dans le thème lancé par le réseau national « Osez la fraternité »

Please follow and like us:

La fraternité envers tous

Depuis 15 jours, en pastorale primaire, nous fabriquons des mini-crèches pour les offrir aux personnes détenues à la prison de Vivonne. Ce jeudi 30 Novembre, les CM1/CM2 ont rencontré Florence Davost, membre de l’aumônerie catholique de la prison. Elle nous a expliqué la vie en prison, comment les prisonniers vivent Noël, leurs difficultés et leurs espérances. Elle a répondu à nos questions, et a emporté les mini-crèches pour qu’elles soient offertes aux détenus. En ce temps de l’Avent et le soir de Noël, nous penserons tout particulièrement aux prisonniers et à toutes les personnes qui sont seules . Nous voulons OSER LA FRATERNITE avec eux !

JPEG - 30.1 ko JPEG - 15.9 ko
JPEG - 13.6 ko JPEG - 15.6 ko
Please follow and like us:

Rassemblement autour de la fraternité.

Le vendredi 1er décembre les trois établissements : La Salle Saint-Jean – Jeanne d’Arc et Sainte Thérèse  se sont retrouvés pour vivre un temps de fraternité et se poser la question suivante :
Comment « Ré-enchanter la relation : le regard que l’on pose sur l’autre »
Environ 120 adultes :  éducateurs, enseignants, surveillants, secrétaires, ont partagé un moment de travail par groupe et surtout après avoir assisté à une conférence donné par M Tim Guénard qui a duré environ 1h30.
Cette conférence a été aussi donnée aux 148 élèves de 3ème la veille, qui ont été tous émus et captivés par le parcours du conférencier.
Une collecte alimentaire a été organisée pour une association, basée à St Martin qui distribue des repas chauds aux sans abris et leur apporte un soutien moral.

Please follow and like us:

Un jardin pédagogique au collège – La Salle Bourges

Un jardin pédagogique au collègeDepuis la rentrée 2017, les élèves du dispositif ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) du collège La Salle créent un jardin pédagogique dans le parc de leur établissement.
En classe, les élèves apprennent, de façon ludique, le nom des outils du jardinier, des légumes, des fruits et des fleurs du jardin. Mais aussi, ce qu’est le compost et comment composter. Pour cela ils ont fabriqué un bac à compost à l’aide de branchages ramassés dans le parc du groupe scolaire. Les élèves de la maternelle de Sainte Marthe y mettent leurs épluchures de fruits et les Ulis y mettent tous les déchets verts qu’ils collectent.

Sur le terrain, les élèves ont visité les Marrais de Bourges avec une guide spécialisée dans les jardins pédagogiques. Ils ont apprécié cette sortie et ce qu’ils y ont appris. « Vivement qu’on refasse une sortie ! » ont-ils déclaré à l’unanimité.

Dans le jardin, les Ulis plantent. Ils ont déjà planté une quarantaine de pieds de fraises de diverses espèces et dix huit pieds de framboisiers. Ils adorent ça et montrent un certain entrain pour les activités proposées autour de ce projet qui durera toute l’année scolaire.

Prochainement, ils planteront les bulbes de printemps collectés auprès des familles de ces huit élèves bénéficiant de ce dispositif.

Ils n’ont pas fini de planter !

Pour finaliser leur projet « création d’un jardin pédagogique » les élèves du dispositif Ulis participeront à un atelier pédagogique et visiteront les jardins du Château de Chaumont sur Loire à la fin du mois de mai 2018.

Please follow and like us:

Assemblée annuelle des chefs d’établissement lasalliens

L’Assemblée Annuelle des Chefs d’établissement s’est tenue le 14 et 15 novembre dernier au siège de la congrégation des lasalliens à Paris. Ce temps fort sur la thématique « Aux périphéries et au-delà », service éducatif des pauvres et promotion de la justice a réuni autour du Frère Visiteur Jean-Paul Aleth et son adjoint le Frère Jean-René Gentric, deux cent vingt chefs d’établissement venus de France, Belgique et Grèce.

foto de LA SALLE, France.

La matinée a été consacrée à l’accueil de six établissements issus des congrégations des Sœurs de Sainte Chrétiennes, des Sœurs de Saint Louis et des Filles de Jésus qui rejoignent les lasalliens. La famille éducative s’agrandit avec confiance, douceur et humilité. On se reconnaît aisément dans la conduite éducative de nos écoles, et avons pleine conscience d’avoir cette lourde responsabilité d’être des passeurs de lumière pour donner du sens, « l’enfant ne peut s’auto-éduquer ».

Le désert des pauvretés progresse alors que l’argent inonde les intérêts ; la bienveillance est d’une urgence absolue car elle aspire à l’humanité. L’intervention de l’après midi de Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique nous a alerté sur la pauvreté de notre pays mais aussi des idées reçues et autres préjugés qui faussent notre réflexion sur la misère en France.  A ce jour 9 millions de personnes vivent sous ce seuil (moins de 800 euros par mois, 540 euros est le revenu médian) dont 3 millions d’enfants.

foto de LA SALLE, France.

Renoncer chaque jour à se nourrir correctement, à vivre décemment ou s’octroyer un temps de divertissement est extrêmement violent pour ces familles et surtout ces enfants. 60% du million de personnes qui tapent à la porte du Secours Catholique ne recherchent nullement une aide financière ou alimentaire mais tout simplement une écoute. L’association œuvre quotidiennement à développer la « pédagogie de la rencontre » et de construire le lien fraternel.

Ces valeurs sont parfaitement dans la lignée de ce que proposent nos écoles et notre mission est de convertir ces valeurs en vertus. Le Parcours d’Education à la Justice, au service et à l’engagement présenté par l’équipe du PEJ est le nouvel itinéraire pour œuvrer à cette conversion. Douze valeurs recensées, bienveillance, confiance, courage, discernement, écoute, fraternité, humilité, liberté, pardon, respect, responsabilité et vérité. Tel est le défi de Pascal Hebbinckuys et son équipe d’insuffler à l’ensemble du réseau cette pédagogie de la médiation via trois piliers, connaissance, rencontre et pratique.

Prenons pour exemple l’association « Laurette Fugain » qui lutte contre la leucémie ; la rencontre avec sa présidente Stéphanie Fugain et Delphine Hoffman sa fidèle collaboratrice nous a permis d’être sensibilisé à la pathologie et d’envisager une mobilisation du réseau aux « Dons de Vie ». Transformer les valeurs en vertus de la responsabilité (en ayant une connaissance de la maladie), de la confiance (sur la recherche médicale, le sérieux de l’association) nous amènent à allier la parole au geste médical d’un accueil à bras ouverts.

L’école forme le corps de notre société, il y a urgence d’aller plus loin, le Frère Visiteur de France Jean-Paul Aleth nous l’a rappelé en consolidant nos liens Frères et laïcs pour tenir avec opiniâtreté la mission du service éducatif des pauvres et des faibles.

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:

Rassemblement Campus La Salle à Beauvais

Le premier rassemblement campus La Salle (label de l’enseignement post-bac du réseau La Salle) s’est déroulé du 10 au 12 novembre dernier au campus de l’école d’ingénieurs UniLaSalle de Beauvais, réunissant 180 étudiants et 80 enseignants, éducateurs ou chefs d’établissements

foto de LA SALLE, France.

 

Cette rencontre, placée sous le signe du dialogue, a permis d’échanger  à partir des attentes et besoins des professeurs et étudiants, autant sur ce qui concerne l’acquisition de compétences que tout ce qui touche à la vie étudiante. Jean Chapuis directeur du pôle des œuvres éducatives et la commission post-bac avaient senti depuis la création du label qualité « campus La Salle » que les enjeux de la vie estudiantine étaient essentiels à l’épanouissement et la motivation des jeunes dans le réseau. Après une première soirée destinée à créer du lien entre ces jeunes venus de toute la France, le ton était donné le lendemain matin par la conférence d’ouverture d’Antoine Beland, ex-missionné pour le mouvement international des jeunes lasalliens. La vie d’étudiant ainsi présentée au-delà de nos frontières, riche en événements et manifestations en tout genre a fait écho aux aspirations de nos jeunes français !

foto de LA SALLE, France.

Les participants se sont ensuite retrouvés à échanger en 11 ateliers thématiques. Penser le cours idéal, le passage de la vie lycéenne à la vie étudiante, l’activité du BDE (Bureau des Etudiants), la communication…. Professeurs et étudiants ont eu cette parole libre et sans préjugé de répondre à ces questions du vivre ensemble. Les remontées sont particulièrement intéressantes ! Ce que l’étudiant souhaite avant tout c’est l’écoute, la parole, une liberté certes mais dans un cadre rassurant. A l’ère du numérique, du virtuel, de l’immédiateté nous avons été très agréablement surpris de ces témoignages qui nous renvoient aux fondamentaux de l’acte éducatif, la fameuse pédagogie de la rencontre, le regard bienveillant posé sur le jeune, tout simplement.

Après le forum des BDE mettant en valeur les multiples initiatives, un temps de créativité a permis d’imaginer des projets entre établissements proches afin de donner corps à cette notion de réseau.

Aymeric Dezobry, jeune président de la fédération des anciens élèves de France a conforté l’idée de renforcer le réseau des anciens sur des bases nouvelles en misant les relations avec les bureaux des étudiants. Le Frère Jacques d’Huiteau responsable de l’enseignement supérieur pour le réseau La Salle France a conclu cette belle assemblée en mettant en évidence 3 aspects de ce rassemblement : l’accueil confiant, le service mutuel, et la fraternité par laquelle toute parole comptait, quel que soit l’âge, la fonction, ou le niveau de formation.

« Vous pourrez penser et dire, parce que vous l’avez vécu, que la vision lasallienne du monde, de l’homme, de la vie en société n’est pas seulement une belle utopie. C’est une possibilité réalisable. Il vous revient de la rendre effective là où vous êtes aujourd’hui et là où vous serez demain. C’est ainsi que vous contribuerez à l’avènement d’un monde plus habitable pour vous, pour les hommes et les femmes en quête de joie et de bonheur que vous croiserez sur votre route »

Floriane Jonchère étudiante campus LaSalle

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:
1 2 3 4 25