Termina “Betel”, formación de delegados de pastoral del Distrito

Image

A lo largo de dos semanas de abril y mayo, 35 educadores de La Salle de diferentes realidades del Distrito han participado en la formación de Delegados de Pastoral. Betel, que significa Casa de Dios, es el nombre de esta formación, que tuvo lugar en el Colegio La Salle de Griñón (Madrid), bajo la coordinación del Hermano Jorge Sierra y la Comisión Distrital de Pastoral. 

Entre sus objetivos está acercar dimensiones como la interioridad, la cultura vocacional, la evangelización, la espiritualidad, la formación bíblica, la proyección y la integración de la pastoral en el Nuevo Contexto de Aprendizaje (NCA), el liderazgo, la innovación y el acompañamiento a los agentes con responsabilidad pastoral en los centros que configuran la realidad educativa del Distrito Arlep.

Durante este tiempo los educadores disfrutaron de unas intensas jornadas de formación que giraron en torno a los valores y la organización del ámbito pastoral en los centros La Salle. Las sesiones formativas estuvieron marcadas por diferentes ritmos de trabajo. Junto a las diversas dinámicas teórico-prácticas, los educadores tuvieron que desarrollar un proyecto de trabajo en grupo que posteriormente deberán temporalizar e implantar en sus obras educativas de origen.

Cada año, nuevos alumnos llegan a nuestros centros y desde la pastoral se les ofrecen experiencias para crecer desde la fe y el sentido. Son tiempos de creer e imaginar desde la fidelidad creativa y el espíritu profundo que guía nuestro carácter y nuestras escuelas. 

BRAVO AUX SECONDES TFCA POUR LEUR MINI-ENTREPRISE ! . Ensemble scolaire Saint Joseph – La Salle

POUR LES SECONDE PRO TFCA : LEUR MINI-ENTREPRISE, LCDE, A GAGNÉ LE PRIX « ENERGIE ET TRANSITION ÉNERGÉTIQUE » AU SALON RÉGIONAL DES MINI-ENTREPRISES 2019

 LCDE a vu le jour grâce à l’investissement et à la dynamique de Samuel Hémon, professeur et de Monsieur Le Padellec qui travaille pour l’association EPA (Entreprendre pour Apprendre).LCDE a une vraie mission pédagogique pour les lycéens impliqués et fonctionne comme une vraie entreprise.Son activité consiste à entretenir et à réparer des réfrigérateurs et vitrines de l’entreprise « OUEST BOISSONS ».Les élèves qui y font partis abordent des thèmes comme la fabrication, les achats de pièces pour la réparation, la négociation et la vente de produits, le développement durable mais aussi la gestion, le marketing, le management…

Témoignages des élèves : « Notre but est de récupérer des réfrigérateurs inefficaces ou détériorés pour y effectuer des maintenances curatives. Nous récupérons aussi des frigos en état de marche afin d’y faire des maintenances préventives et récupérer des pièces sur des réfrigérateurs morts. Puis nous les revendons à prix défiant toute concurrence. Le prix de vente ne se fait pas au hasard ; il est basé sur le prix total des pièces remplacées (compresseurs, joints) et le temps de réparation. Pour vendre nos réfrigérateurs nous utilisons des sites de ventes comme « Leboncoin ». Nous y mettons régulièrement des annonces pour attirer plusieurs tranches d’âges. Enfin, 20 % de nos bénéfices seront reverser à l’association : La Maraude”.

C’est au salon régional « Entreprendre pour Apprendre » qui accueillait près de 2000 collégiens et lycéens et 500 professionnels venus de toute la Bretagne que l’équipe de LCDE a remporté le prix « Energie et transition énergétique » remis par EDF. Prix qui de surcroît était doté d’une récompense unique de 500 euros parmi les 10 prix du salon.
Les critères de sélection étaient nombreux et très sérieux : En amont de la manifestation, un rapport d’activité en anglais était demandé aux élèves. Le jour J, un groupe devait exposer à l’oral la pertinence du projet en anglais avec vidéo à l’appui. Puis, il y a eu les visites des stands par les membres du jury (des professionnels) qui, elles, avaient pour objectif de questionner les élèves sur différents sujets afin d’évaluer leurs projets : management, développement durable et gestion énergétique, marketing, gestion, l’organisation, etc…

Les élèves de TFCA ont été marqué par le parrain de cette édition 2019, Philippe Croizon, connu pour ses exploits sportifs accomplis malgré son handicap. Ce qu’ils ont retenu de son discours c’est : « Quand on veut on peut ».

Aux Lazaristes Lyon La Salle – Mini entreprise « By804″

Les élèves d’EPA, qui ont créer la mini entreprise « By804. » ont réalisé un bénéfice net d’environ 140 € avec leur création et vente de tote bag.
Les jeunes ont décidé de faire don de cette somme à l’association ‘Institut Pasteur’ afin de soutenir la recherche pour la santé.

Avec l’aide de la comptabilité de l’établissement, nous avons pu effectuer ce don.

Bravo à nos élèves !

Resp. L.GOIN

Tricentenaire à La Salle Pibrac

D’Aubervilliers pour le spectacle du Tricentenaire à la cour de récréation du collège pour la célébration commune à l’ensemble de l’établissement voilà le scénario du court métrage tourné par une élève de troisième, Amandine

El piso de acogida habilitado por la fundación La Salle Acoge en Alcoi, protagonista en el diario Información de Alicante

Aquí podéis leer la noticia publicada en el diario alicantino y adjuntamos el pequeño vídeo que la acompaña. Queremos dar las gracias a Cristina Serrano y a Juani Ruiz por hacerse eco de nuestra labor social y dar a conocer a todos el trabajo que La Salle Acoge hace por todos estos jóvenes.

El diario Información de Alicante ha publicado un extenso reportaje sobre el piso de acogida que La Salle, a través de la fundación La Salle Acoge, ha habilitado en Alcoi para albergar a jóvenes en riesgo de exclusión social.


Résidence D’auteure Au Lycée Saint-Joseph D’Istanbul

Le lycée Saint-Joseph d’Istanbul a accueilli Lucie Land, romancière, poète, comédienne, musicienne, scénariste, voyageuse, pour une résidence d’auteure destinée aux élèves du niveau de 10e(16-17 ans).

Résidence d’auteure au lycée Saint-Joseph d’Istanbul

Ce projet s’est déroulé en deux temps. À l’automne 2018, Lucie Land a mené avec chacune des huit classes concernées unprojet d’écriture poétique : les élèves ont d’abord écrit des ébauches de poèmes, qui ont ensuite été fusionnées et retravaillées pour produire un poème collectif par classe. Dans un deuxième temps, au printemps 2019, chaque classe a réfléchi à la manière de mettre en voix son poème en vue de la restitution qui a conclu cette résidence d’auteure. 

L’énergie, la disponibilité, la générosité de Lucie Land, mais aussi sa capacité à transmettre sa passion et l’intérêt réel qu’elle montrait pour chacun des élèves les ont amenés à s’impliquer totalement dans ce projet et à se dépasser. Lors de la restitution,nous avons tous été impressionnés par la qualité musicale (sonore, rythmique) des poèmes, par l’originalité des images et des univers créés, par l’effort de diction, de prononciation dont ont fait preuve les élèves, ou encore par l’inventivité avec laquelle ils ont su accompagner leurs poèmes, par de la musique, de la danse, des jeux théâtraux, des effets de lumières et de couleurs.

Nous remercions sincèrement Lucie Land d’avoir su créer pour les presque deux cents élèves de 10e cette parenthèse d’onirisme, d’avoir su libérer en eux leur créativité, et de leur avoir montré que, même s’ils n’en sont qu’à leur troisième année de français, ils sont capables de mettre en lumière la richesse poétique de cette langue. 

1 2 3 118