Saint-Joseph-La Salle. Un printemps de la fraternité

250 ambassadeurs des quinze collèges et lycées lasalliens bretons se sont réunis, la semaine dernière.

250 ambassadeurs des quinze collèges et lycées lasalliens bretons se sont réunis, la semaine dernière.
250 ambassadeurs des quinze collèges et lycées lasalliens bretons se sont réunis, la semaine dernière.
La semaine dernière, 250 jeunes ambassadeurs de quinze collèges et lycées lasalliens bretons se sont retrouvés pour le Printemps de la Fraternité, au collège-lycée Saint-Joseph-La Salle de Lorient. Un festival durant lequel les élèves ont fait une parenthèse dans leurs occupations purement scolaires. Ils ont présenté leurs projets solidaires, mais également leurs talents artistiques. Les établissements lasalliens bretons ont partagé leurs expériences au travers des témoignages et des actions menées dans toute la région. L’occasion aussi d’exprimer les talents artistiques (chant, musique, danse, arts graphiques…). Ce rassemblement, fait écho au thème d’année choisi par le réseau d’éducation lasallien : « Oser la Fraternité », a permis de présenter les projets et les actions : voyages solidaires, raid automobile humanitaire, récoltes de fonds, actions en faveur des plus démunis, rapprochements intergénérationnels, repas partagés…

© Le Télégramme

SUD-OUEST Assemblée Générale autour du thème des lasalliens sans frontières

L’Assemblée Générale des Chefs d’établissement et le Conseil Local d’Animation Lasallienne (CLAL) se sont retrouvés autour de Jean Bourrousse délégué de tutelle de la région Sud Ouest le 23 et 24 mai dernier dans deux établissements du réseau lasallien de Poitiers et Couhé.

Remarquablement organisé par les équipes pédagogiques de ces établissements et ses  directeurs François Xavier-Willing et Alain Bremaud pour Poitiers et Didier Aguerrebère pour Couhé les deux journées ont ravi les 80 participants de la grande région du Sud Ouest qui s’étend de Bayonne à Poitiers en passant par Agen ou encore Bordeaux.

Christophe Eugène (coordinateur national du Parcours d’Education à la Justice) a lancé la session en présentant les travaux du parcours. Rien de mieux qu’une mise en situation en proposant le jeu du pas en avant (développé par le CCFD – Terre Solidaire) dont le principe est de permettre aux participants de prendre conscience des inégalités dans l’accès aux droits fondamentaux, entre pays, mais aussi au sein d’un même pays. Cette introduction simple, efficace et interactive a permis, dans un second temps de dérouler les enjeux à oeuvrer inlassablement à la promotion de la justice et de la dignité humaine mais aussi à sensibiliser les personnes aux situations d’injustice dont les pauvres sont souvent les victimes. 

Ces travaux sont fondamentaux à notre projet : « Par toute leur vie, et par leur enseignement inspiré de la doctrine sociale de l’Église, les Frères préparent leurs élèves à créer des rapports plus justes entre les peuples. Ils les aident à s’engager effectivement pour la justice, la paix, la solidarité et la protection de la création ». Extrait de la Règle des Frères des Ecoles Chrétiennes.

En liens étroits avec cette première partie du programme, Jean Bourrousse a fait un retour sur la dimension internationale de notre réseau et notamment le congrès de l’ASSEDIL qui s’est déroulé en avril à Théssalonique (Grèce). Plusieurs acteurs de la région Europe-Méditerranée se sont réunis pour explorer de nouvelles initiatives pédagogiques, de partager les meilleures pratiques dans un unique but, promouvoir une éducation humaine et chrétienne de qualité pour ceux qui sont « confiés par Dieu à vos soins » en particulier les enfants et les jeunes pauvres qui sont au coeur de notre mission lasallienne. 

Les projets sans frontières sont d’excellents exemples de la nature innovatrice et dynamique de notre mission.

Un éclairage particulier sur les établissements libanais a par la suite été développé par Nathalie Finan. Cette jeune enseignante de mathématiques au lycée La Salle Saint Gnenès de Bordeaux a plus d’une corde à son arc. Vouant une passion pour le pays du Cèdre, Nathalie originaire de Beyrouth s’est rendue sur place pour (re)découvrir les oeuvres éducatives du Moyen Orient et nous a proposé un retour d’expérience sur les sept établissements et les 10 000 jeunes qui suivent leur scolarité selon les intuitions de Saint Jean-Baptiste de La Salle.

Que l’on soit en France, en Europe ou au Moyen Orient, l’assemblée a pu se rendre compte de la dimension internationale de notre réseau mais aussi de la grande famille lasallienne.

Cette assemblée a été ponctué par une visite de la ville de Poitiers et par une messe célébrée par l’abbé Jean-Baptiste accompagné d’un magnifique choeur d’enfants du collège de la Providence.

Lionel Fauthoux

L’école Saint Bernard, championne du monde de lecture !

Nous, les élèves de CE2, avons participé à un concours international de rallye-lecture du 19 mars au 12 avril 2018. Nous avons concouru avec des classes du monde entier.

Un rallye-lecture consiste à lire un texte documentaire et à répondre à un questionnaire sur l’ordinateur ou la tablette.

Nous avons lu des textes scientifiques et avons répondu à des questions comme :

« Comment fonctionne un drone ? A quoi la queue du renard lui sert-elle ? Pourquoi les arbres perdent-ils leurs feuilles ?».

Au bout de trois semaines, chaque élève a lu 50 textes documentaires. Nous avons obtenu 5 564 points et nous avons terminé à la première place parmi toutes les classes de CE2 du monde entier ! Nous sommes champions du monde de rallye-lecture !

Le rallye-lecture nous a permis d’avoir le goût de lire. Maintenant, grâce au rallye-lecture, nous lisons mieux. Notre but est de continuer à lire !

PARIS – LA SALLE NOTRE DAME DE LA GARE – JOURNÉE DE L’ÉLÉGANCE ET DU SAVOIR VIVRE

À La Salle Notre Dame de la Gare (Paris XIIIe) pour le 15 mai, fête de Jean-Baptiste de La Salle, tout le monde s’était mis sur son  » 31  » ! En effet, prévue de longue date, cette journée était déclarée « Journée de l’élégance et du savoir vivre ».

Les élèves de la classe de CP et les nouveaux élèves du 1erdegré ont pu visiter l’exposition sur la vie de J-B de La Salle et faire une petite visite à la communauté des frères (située au 3èmeétage avec vue sur les cours de récréation).

C’est Mgr Denis Jachiet (évêque auxiliaire de Paris) qui a présidé la célébration eucharistique à laquelle une cinquantaine d’enfants et d’adultes se sont associés sur le temps du midi.

Journée placée également sous le signe du « fleurissement ». Bon nombre d’adultes (parents et personnels) ont récupéré légumes et/ou fleurs qui avaient été commandés auprès de l’établissement La « Salle Igny » afin de financer une sortie en juin à Reims du niveau 6ème… sur les pas du fondateur.

Les élèves qui s’occupent de la vie du foyer, comme JBS aimait à responsabiliser les jeunes, se sont vus offrir de nouvelles mallettes de jeux de société.

Une bonne partie des adultes de l’équipe éducative a pu terminer les festivités par le verre de l’amitié offert par la communauté à la fin cours.

Frère Bruno Allain

HOMMAGE AU VÉNÉRABLE FRÈRE ALPERT MOTSCH ST-JOSEPH-ARTISAN

Il y a 20 ans, nous avions la joie de célébrer la translation des restes du Vénérable Frère Alpert du cimetière de Bagneux à l’église Saint-Joseph Artisan, en ce lieu où il a apporté son témoignage de sainteté auprès de cette population émigrée et à ces jeunes de milieu populaire en quête d’instruction et d’évangélisation. En ce samedi 7 avril 2018, nous étions nombreux, paroissiens de st Joseph, Frères venus de la région parisienne et amis du Frère Alpert à participer à cette belle eucharistie dominicale présidée par Mgr de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, pour commémorer cette translation.

Et surtout la présence de nombreux enfants préparant leur I° communion rappelait le temps où le Frère Alpert lui-même assurait cette préparation et animait cette célébration. Ils ont participé à une belle procession des offrandes où ils ont apporté des objets de leur vie quotidienne : cahiers – livres scolaires  – ballons – cordes à sauter… et offrandes pour la messe. Dans la procession d’entrée, les Frères ont été invités à défiler derrière le tableau représentant le Frère Alpert avec en arrière-fond le village d’Eywiller et le quartier de la rue Lafayette, qui a été peint pour la circonstance et qui a trouvé place au dessus du tombeau après la messe. Nous nous y sommes regroupés pour une dernière prière pour demander l’intercession du Vénérable Frère Alpert et notamment pour qu’il obtienne que des jeunes suivent son exemple et consacrent leur vie à l’éducation humaine et religieuse des jeunes comme Frères des Écoles Chrétiennes. La sainteté est le chemin vers Dieu.Que le Vénérable Frère Alpert soit notre guide.     

F. Emmanuel Grandin.   

Auxerre – Deux siècles d’existence à Saint Joseph La Salle

Le 16 mai dernier l’établissement Saint Joseph La Salle d’Auxerre a fêté son bicentenaire, il y a deux cents ans que les Frères des Ecoles Chrétiennes ont été approchés par l’abbé François Viart (prêtre de la cathédrale), son maire de l’époque Monsieur Leblanc et son préfet Monsieur le Marquis de Gasville pour y construire une école. En effet, ces derniers s’inquiètent du manque d’éducation des enfants. Le travail opiniâtre, la pédagogie, la fermeté et la douceur des Frères étaient, depuis plus d’un siècle auparavant déjà reconnus par le plus grand nombre et c’est naturellement que ce digne défi fut relevé par « les frères Quatre bras ». Deux années s’écoulent et le succès est au rendez vous puisque l’établissement compte deux cents élèves qui bénéficient d’un enseignement gratuit de grande qualité. Deux siècles plus tard 1 850 jeunes font leur rentrée. Le jeune est accueilli dès la maternelle et à la possibilité d’en ressortir avec un niveau bac+2, le large spectre de formations proposées est aussi une forte valeur ajoutée à Saint Jo.

Piloté par Gabriel Andreï depuis huit ans, il a, cette admiration et cette reconnaissance des Frères qui ont tracé le sillon pour que ces enfants évoluent et s’épanouissent dans un cadre exceptionnel de 10 ha au coeur de la ville Bourguignonne et il le prouve. Epaulé par son équipe de direction et pédagogique il n’a eu de cesse de développer l’oeuvre éducative mais aussi de l’ancrer davantage sur le territoire. La présence de nombreuses personnalités telles que l’évêque, la direction diocésaine, la tutelle lasallienne représentée par le Frère Visiteur Adjoint Jean-René Gentric, le délégué de tutelle Pascal Lhoste, le préfet, le maire de la ville, le conseil général, les représentants des corps d’armées ou encore les entrepreneurs du département sont un signe de reconnaissance du travail effectué. « Saint Joseph La Salle au même titre que les autres établissements privés ou publics répondent à une mission d’utilité publique et Gabriel possède les épaules d’un leader, c’est véritablement un visionnaire que je vais regretter»  soulignera Monsieur Ferez magistrat de la ville durant son discours. NDLR Monsieur Gabriel Andreï quitte l’établissement d’Auxerre pour une nouvelle mission en région parisienne dès la rentrée 2018.

La messe présidée par Monseigneur Giraud en la cathédrale d’Auxerre a réuni 1500 personnes et majoritairement la jeunesse de Saint joseph, ce temps fort du matin a permis à l’assemblée de mieux connaitre saint Jean-Baptiste de La Salle, son oeuvre et ses intuitions et de traduire ô combien il est indispensable d’oeuvrer et veiller à la bonne éducation des jeunes dans une foi chevillée au corps. S’en est suivi de l’inauguration de la statue de notre Saint fondateur qui a trouvé une belle place à l’entrée de l’établissement. C’est une grande fierté pour l’ensemble scolaire d’asseoir sa notoriété et sa visibilité sur une terre qui connaît et reconnait la dimension lasallienne au coeur mais aussi aux périphéries du territoire bourguignon.

Lionel Fauthoux

LYON – ENSEMBLE AVEC NOS DIFFÉRENCES, POURQUOI NOUS ÉPAULER ?

Nos communautés éducatives sont sur le chemin d’un rapprochement qui doit devenir effectif vers la fin de la prochaine année scolaire 2018-2019. Ce rapprochement vise à conforter la présence et la visibilité des établissements du Réseau La Salle dans l’Enseignement Catholique Lyonnais. C’est une nouvelle dynamique avec laquelle nous nous enrichirons mutuellement dans nos pratiques éducatives ainsi que dans nos parcours de formation.

Après un temps d’intériorité, les deux chefs d’établissements coordonnateurs, Frédéric BODIN (Centre Scolaire « Aux Lazaristes ») et Hervé ROSSIGNON (Centre Scolaire La Salle – Lyon  –  Croix Rousse) sont intervenus pour donner des informations générales sur cette journée, en mettant en avant le côté historique de chaque établissement mais aussi sur ce qui se vit au sein même des deux etablissements.

Nous avons pu visionner deux films réalisés par des élèves. Un beau moment de convivialité

Ensuite, l’intervention du Frère Jean René GENTRIC, Visiteur-adjoint du District de France a porté sur le thème suivant :  « Ensemble avec nos différences, pourquoi nous épauler ?

 Des travaux de groupes ont eu lieu en fin de matinée :

Thème : Expression des enjeux, des craintes et des espoirs

Chaque catégorie de personnels était représentée dans chaque groupe. Il s’agissait d’exprimer un point de découverte ou d’étonnement par rapport aux présentations du matin et ce qui favorisait aujourd’hui la réussite des élèves dans nos établissements. Dans la perspective du rapprochement entre nos deux établissements, il fallait évoquer les peurs, les enjeux et les espoirs.

En début d’après-midi, les groupes étaient constitués par activités professionnelles

Thème : Se connaitre et échanger nos pratiques professionnelles

Ce temps a été l’occasion de faire émerger des questionnements ou de demander quels sont les questionnements qui paraissent importants :

  • Quel lien entre la Troisième et la Seconde ?
  • Quelles organisations de Vie Scolaire ?
  • Quelle organisation des évaluations ?
  • Quel accompagnement dans le parcours d’orientation ?
  • Quelle répartition des tâches administratives ?

La fin de journée a été ponctuée par une Assemblée Générale de clôture. ( Synthèse de la journée, echanges et réponses possibles).

Benoît Lourdais

Une réunion exceptionnelle pour la fraternité de Lorraine

Au soir du 12 avril dernier nous avons vécu une réunion de la Fraternité Lorraine sous le signe du « venez et voyez » car nous avons accueilli nos collègues de Sainte Chrétienne nouvellement entrés dans le réseau lasallien et un collègue d’un établissement verdunois hors réseau lasallien, avec qui nous travaillons en partenariat lors de temps forts pastoraux entre nos établissements.

Un pont entre deux rives, c’est ainsi qu’il était proposé aux participants de vivre cette rencontre.

Les supports choisis permettaient de faire le lien entre les 2 dernières thématiques choisies par le réseau lasallien pour inspirer ses projets : la thématique actuelle qui nous porte jusqu’en 2019 « osons la fraternité » et la précédente « une rencontre un déclic ».

La fraternité, thème inépuisable et universel, c’est bien cet aspect-là qu’abordent Agnès VARDA et JR, dans leur film documentaire de 2017, « Visages villages ».

Dans leur film, Agnès et JR nous montrent comment au fil du tournage leur amitié grandit, comment leurs créativités respectives se rejoignent et se nourrissent : de leur rencontre naît un film qui se tricote sur la route, dans un camion qui fait office de grand appareil photo. Ils choisissent d’aller à la rencontre de gens dans les villages. Au petit bonheur de la chance naissent des échanges fraternels qui se retrouvent captés par l’objectif des appareils photos de JR et Agnès. Les portraits faits par les deux artistes témoignent de moments de joie, d’échange de convictions, de tranches de vie prises sur le vif dans toute leur vérité qui se livrent grâce à leur parti pris de l’authenticité et d’un parler vrai, et grâce aussi à leur passion de l’art et de l’humain. Leur film est un collector de rencontres qui même fugaces sont toujours des moments très forts et qui font sentir tout ce que la relation à l’autre peut avoir de merveilleux.

L’amitié d’Agnès et de JR qui se construit est puissante et pleine de vie :

–  Agnès qui perd la vue et qui continue son travail d’artiste tant que ses yeux le lui permettent encore, avec la sagesse des ans, elle se souvient sûrement de la phrase de Saint-Exupéry « on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »,

–  JR caché derrière ses lunettes noires qu’Agnès tente malicieusement de lui faire poser a le regard observateur de l’artiste, il se fait le relai d’Agnès et finit par faire un gros plan photographique des yeux d’Agnès pour les coller sur un wagon de train, pour qu’elle puisse « voir plus loin ».

Après avoir visionné un extrait du film, les participants à la réunion de Fraternité sont invités à faire en petit groupe un travail photographique à la manière de JR et Agnès. Passé le premier moment d’intimidation, les échanges vont bon train, les idées de pose fusent et le résultat est là sous les objectifs des téléphones portables pour dire que nous nous sommes rencontrés un soir d’avril.

Pour en savoir plus VISAGES VILLAGES Citations

Aurélie Fradin

Villeneuve d’Ascq (59) – Un ensemble scolaire uni autour du développement durable et du Monde…

Tout au long de la semaine du 9 au 13 avril, les 3.000 élèves et adultes de l’ensemble scolaire Saint Adrien La Salle ont vécu une semaine verte. La semaine s’est clôturée par une soirée spéciale d’expositions, d’animations et de rencontres.

Pendant une semaine les écoliers, collégiens et lycéens ont réfléchi autour du thème du développement durable et du Monde. En cours de français, d’histoire-géographie, de langues, d’arts plastiques ou encore de sciences, ils ont travaillé sur les notions telles que le respect de l’environnement, les énergies renouvelables, le recyclage, les espèces animales en voie de disparition, l’agriculture biologique…

Les lycéens ont également assisté à des conférences* tenues par des ingénieures en environnement et qui portaient sur les villes durables, les métiers du secteur de l’environnement ou encore le zéro déchet (rencontre à laquelle étaient conviés les parents).

Pour clôturer cette semaine, les classes étaient invitées à faire découvrir leurs projets et leurs créations à leurs camarades et aux familles.

C’est ainsi que tout le monde s’est réuni dans un parcours d’exposition varié : exposition d’affiches et de créations artistiques, projections de films et animations, passage dans un tunnel amazonien sous les rugissements et bruissements de jungle, démonstrations d’expériences scientifiques par les élèves, visite du potager en permaculture créé par les élèves, dégustation de nourriture végétarienne dans le cadre du développement de l’offre de restauration de l’ensemble scolaire, atelier de fabrication de cosmétiques maison, présence d’associations solidaires, chants d’élèves et de leurs correspondants espagnols et dominicains, concert vénézuelo-chilien…

A noter qu’au cœur de cette ambiance festive, la BAM, la Brigade Anti Morosité, composée de professeurs, personnels et élèves costumés en animaux en voie de disparition, a joué le jeu de la fraternité en distribuant des « free hugs » aux visiteurs !

Pauline Lesniak

Plus d’informations et de photos sur la semaine verte Saint Adrien La Salle : www.saintadrien-lasalle.fr, site de l’ensemble scolaire.

* Conférences menées par Capucine Dupont, ingénieure de l’environnement à l’UNESCO, Juliette Montaigu, ingénieure de l’environnement à Lyon et Alice Birgorgne de l’association Day By Day.

1 2 3 4 5 30