ILS SONT GÉANTS DANS LE NORD !

La cathédrale Notre Dame de La Treille à Lille était remplie ce samedi 15 décembre. La famille lasallienne des Hauts de France est venue lancer le Tricentenaire en présence du frère visiteur, Jean René Gentric, son adjoint Jean Marie Ballenghien, la communauté des frères de Roubaix et frères venus de Paris .


À cette occasion les chœurs de nos établissements ont uni leurs voix pour nous présenter un spectacle éblouissant. Alternant saynètes, vidéo, témoignage des frères des Ecole Chrétiennes et chants, les spectateurs ont pu suivre à la fois deux belles histoires: le mystère de la Nativité et l’œuvre de Jean Baptiste de la Salle. Merci aux 250 jeunes et 50 encadrants pour leur mobilisation et leur prestation. Vous avez touché nos cœurs!
Un concert d’un soir sous la sainte présence de Dieu et en présence du Géant de Jean Baptiste de la Salle créé à l’occasion de l’année du tricentenaire! Un grand merci à toutes nos communautés éducatives largement représentées ce 15 décembre, merci à l’équipe qui a imaginé et coordonné ce spectacle, merci pour cette œuvre collective qui montre de fort belle manière le « ensemble et par association ».
« Les frères des écoles chrétiennes ont semé des graines sur les terres des Hauts de France il y a plus de 300 ans » nous a rappelé le Frère Jean René Gentric . « Elles portent leurs fruits encore aujourd’hui, pour que la mission éducative se poursuive. Puissent-elles continuer à faire naître des vocations d’éducateurs, d’enseignants et de frères » .

Bénédicte Bernard, déléguée de tutelle Nord

FORUM DES MÉTIERS 29 NOV 2018

Dans le cadre du parcours d’orientation des élèves, le Forum des Métiers accueillait jeudi 29 novembre plus de 80 professionnels au Likès La Salle.

Les élèves volontaires de 1ère STMG1 et STMG2 se sont chargés avec brio de l’accueil des 1200 jeunes (de la 3ème au BTS) ainsi que de l’ensemble des exposants. Cette année était marquée par une forte diversité des métiers représentés : sage-femme, designer, expert-comptable, ingénieur, journaliste, juriste … Ces rencontres constituent des moments privilégiés dans l’orientation et dans l’élaboration du projet personnel et professionnel de l’élève.

Les professionnels présents ont su créer l’étincelle chez les jeunes, changer leurs représentations, les inciter à poursuivre les études, à s’accrocher et à y croire.

A LA SALLE – PASSY BUZENVAL, UN ATRIUM EST NÉ !

Grande soirée d’inauguration le 11 décembre à La Salle – Passy Buzenval (92) pour le nouvel atrium, construit au centre de l’établissement.

En présence du frère Jean-René Gentric, Visiteur provincial, et de son adjoint, Jean-Marie Ballenghien, ancien chef d’établissement de La Salle – Passy Buzenval, et initiateur du projet, nous avons pu fêter tous ensemble l’aboutissement de plusieurs années de réflexions, d’études, et de travaux.


Pourquoi cet atrium ? Pas question de construire simplement un bâtiment moderne et prestigieux, fait pour impressionner les visiteurs, et permettant aux enseignants de rejoindre leurs salles de classe en restant au sec… Certes, il démontre ainsi le dynamisme de la communauté éducative, la confiance en l’avenir de notre OGEC (merci à Mme BIDON, Présidente, pour son soutien sans faille et son engagement au service de la réussite de nos projets) mais il est avant tout destiné, comme l’a rappelé Jean-Marie Ballenghien, à être un lieu de rencontre au sein de l’établissement : rencontre entre jeunes, entre adultes, mais aussi, et surtout, entre jeunes et adultes.

Gabriel Andrei, chef d’établissement, a fait part de sa conviction que la vitalité de tous ces projets immobiliers, au service de la mission éducative, prépare au mieux notre établissement à entrer dans le 21ème siècle. Mais qu’elle est avant tout le fruit de notre Foi chrétienne, car cette vitalité « témoigne de la force que donne de savoir que notre vie a un sens, que Foi et raison ne font qu’un, et que la vocation profonde de chacun est de servir son prochain ».

Patrick Ollier, Maire de Rueil-Malmaison et Président de la Métropole du Grand Paris, nous a fait l’amitié de sa présence, avec une partie de son équipe, et a rappelé son souhait de pouvoir continuer à œuvrer ensemble, au service de la Ville et de ses habitants.

Monseigneur Matthieu Rougé, Evêque de Nanterre, nous a ensuite invités à faire de ce magnifique site un lieu d’élévation et de prière, et a béni le bâtiment et l’assemblée.

Comme souvent quand des lasalliens sont rassemblés, nous avons terminé en musique avec une très belle interprétation de « Can’t stop falling in love with you » d’Elvis Presley par les lycéens de l’option musique et une chorale mêlant collégiens et lycéens nous a régalés en chantant l’hymne du Tricentenaire, repris en chœur par l’ensemble des participants !

De quoi commencer à habiter ce lieu, « de manière inédite et enthousiaste », selon les vœux de Jean-Marie Ballenghien, et, comme un passage de relais entre chefs d’établissement, forts des mots de Gabriel Andrei : « l’aventure de La Salle – Passy Buzenval continue, l’espoir est entre nos mains ».

DANS L’ÉLAN DU TRICENTENAIRE, SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ À PASSY BUZENVAL !


Du 19 au 25 novembre, des actions communes à l’ensemble de l’établissement ont été proposées, et ont rassemblé professeurs, personnels, élèves et étudiants :

  • service du repas de midi, aux côtés du personnel de restauration, heureux de voir les jeunes passer de l’autre côté du comptoir et prendre le temps d’échanger,
  • rencontres avec des associations (parmi celles-ci, les jeunes de Coexister ont ainsi pu rencontrer tous les lycéens et les collégiens de 3ème),
  • photo du collège, rassemblé sous les bannières #solidarité et #300LaSalle,
  • grand cross solidaire : les 2.300 élèves et étudiants, et de nombreux enseignants et personnels, ont couru pour récolter des fonds au profit de l’équipe SEMIL, leur permettant de financer leur action au Pérou à l’été 2019.
  • nouveauté, cette année : un relais à la piscine au profit de l’école Oscar Roméro ! Durant 2 soirées, les nageurs (adultes et étudiants) ont pu enchaîner les longueurs, permettant, là aussi, de lever des fonds pour nos amis de Garges-les-Gonesse.

Nous avons vécu un moment particulièrement fort durant cette semaine : une soirée ciné-débat, organisée par l’APEL, sur le thème « Don d’organes, don de vie ». La projection du très beau film « Réparer les vivants » a été suivie d’un temps d’échange particulièrement riche et émouvant avec une partie de l’équipe médicale de l’Hôpital Foch de Suresnes, son aumônier, et la famille d’un donneur. Chacun est sorti de cette soirée bouleversé et reconnaissant, prêt à s’interroger sur ce sujet délicat, et à faire connaître ses décisions.

Cette belle Semaine de la Solidarité s’est clôturée le dimanche par une célébration ouverte à tous, préparée et animée par les étudiants, et suivie d’un repas au restaurant scolaire, où chacun pouvait apporter un plat à partager. Convivialité et bonne humeur étaient au rendez-vous !

La solidarité ne s’arrête bien entendu pas à la fin de cette semaine et ce fut aussi l’occasion de lancer le Tricentenaire dans notre établissement, en ce jour de la fête du Christ-Roi, ouverture de l’année jubilaire, et de se réjouir ensemble de la vitalité de la mission éducative lasallienne !

LANCEMENT DU TRICENTENAIRE À SAINT ADRIEN LA SALLE !


Mardi 4 décembre, notre ensemble scolaire lancait officiellement le tricentenaire lasallien.
D’abord au collège d’Ascq, puis à Annappes, élèves et équipes de la communauté éducative se sont réunis pour célebrer notre Saint Patron fondateur, Jean-Baptiste de La Salle, disparu il y a 300 ans.

Journée à Bélesta pour tous les sixièmes !

Le Paléolithique et le Néolithique sont deux périodes étudiées dans les cours d’histoire en sixième. Pour enrichir cet enseignement, les enseignants d’histoire-géographie ont organisé une sortie à Bélesta. En effet, notre département a gardé de nombreuses traces de ces époques.

D’abord, tous les sixièmes ont randonné jusqu’à une grotte située sur un plateau surplombant la vallée de l’Agly. Un guide a expliqué que les archéologues y ont découvert de nombreux reliefs de la vie quotidienne du Néolithique sur plusieurs couches de sédiments successifs. Les couches les plus récentes ont révélées une sépulture collective (-4 500 ans) contenant une trentaine de squelettes et des céramiques funéraires.
Puis, les élèves ont eu droit à une visite guidée du musée situé dans un château médiéval. Ce musée raconte la vie des premiers éleveurs et agriculteurs il y a 6000 ans. L’exceptionnelle collection de poteries préhistoriques intactes témoigne de la créativité des hommes du Néolithique.
Mme Belda et M Almeersch (Enseignants histoire-Géographie et EMC)

District de France – Jean-Marie Ballenghien

District de France – Jean-Marie Ballenghien

Pour la première fois dans le district de France, l’adjoint du visiteur est un laïc

L’entretien a eu lieu à la Maison Généralice des Frères des Écoles chrétiennes lors de la première assemblée AMEL de la RELEM (du 15 au 19 octobre 2018).

Jean-Marie Ballenghien, laïc de 55 ans, est ingénieur et originaire du nord de la France. Il n’est pas ancien élève des Frères. « J’ai toujours travaillé dans l’enseignement catholique, déclare-t-il. D’abord comme enseignant, adjoint en pastorale puis directeur-adjoint dans un lycée diocésain. Après une formation pour devenir chef d’établissement, j’ai été choisi par les Frères pour diriger l’ensemble scolaire Saint Adrien La Salle, à Villeneuve d’Ascq (près de Lille), où j’ai travaillé jusqu’en 2008. Toujours à la demande des Frères, j’ai ensuite dirigé La Salle – Passy Buzenval, à Rueil-Malmaison (près de Paris), pendant 10 ans. »

Lorsqu’on lui demande d’expliquer son rôle, Jean-Marie rappelle qu’il n’a pas été élu mais appelé par le nouveau Visiteur, Frère Jean-René Gentric. La décision historique de choisir un laïc comme adjoint du Visiteur a été prise par les Frères au début du chapitre provincial de 2018. « Le Visiteur m’associe pleinement à l’autorité ecclésiale qu’il exerce sur les 150 écoles lasalliennes du district. Avec nous, il y a une équipe de délégués de tutelle qui accompagnent les établissements dans les régions, et d’autres personnes déléguées, pour la formation, la communication, les finances… Tous ces délégués sont également des laïcs. »

Le sentiment d’appartenance à la mission éducative lasallienne est assez fort chez les enseignants du réseau lasallien français, qu’ils soient ou non catholiques. Depuis quelques années, la Fraternité éducative La Salle permet à toutes celles et tous ceux qui veulent approfondir le lien entre leur travail et la foi au Christ de se rencontrer. Il y a environ 650 personnes et 45 groupes répartis dans tout le district. Dans ces rencontres, on réfléchit, on prie et on partage des moments de convivialité. « C’est très important pour l’avenir de notre réseau, insiste Jean-Marie. Frères et laïcs se retrouvent en Fraternité pour porter ensemble la mission. »

Au sujet du problème actuel des flux migratoires vers l’Europe, le district de France a tenté d’apporter son aide par la scolarisation. « Sur ce front, des organisations comme le Secours catholique ont plus de liberté de mouvement que nos écoles. Malgré tout, des institutions lasalliennes telles que Saint-Denis et Nantes accueillent des jeunes migrants pour faciliter leur insertion, notamment par l’apprentissage du français et la formation professionnelle. »

En ce qui concerne les célébrations du tricentenaire de la Pâque du Fondateur, le district de France a créé une commission pour coordonner les nombreuses initiatives prises par les établissements et les événements internationaux qui se dérouleront en France (à Rouen le 7 avril et à Reims le 30 avril). Jean-Marie souligne qu’il y a beaucoup d’enthousiasme « pour fêter Saint Jean-Baptiste de La Salle, mais surtout pour mettre en valeur les éducateurs d’aujourd’hui et de demain ! » À Rouen, par exemple, l’archevêque invite non seulement les écoles lasalliennes, mais toutes les écoles catholiques à honorer le Saint-patron de tous les éducateurs.

Nous souhaitons à Jean-Marie Ballenghien un travail fructueux et pacifique pendant la durée de son mandat.

lasalleorg | Rome
Ilaria Iadeluca

RELEM MEL Assembly 2018 – Final declaration

Primera Asamblea MEL de la RELEM – Lunes 15 de octubre 2018

Ayer comenzó la I Asamblea de la Misión Educativa (AMEL) de la RELEM (Región Lasaliana Europea Mediterráneo) con la acogida del director de la Casa Generalizia, del Vicario General y del Consejero General de la RELEM. 70 participantes, llegados de los diferentes distritos y delegaciones de la región, se encuentran en Roma para reflexionar juntos sobre los medios que permitirán dinamizar nuestra red y mejorar el trabajo conjunto.
Esta AMEL actualiza la herencia de San Juan Bautista de La Salle que nos enseña a “mover los corazones” pero que ante todo nos recuerda sin cesar la importancia de innovar en la educación. Colcando la asociación en el corazón de la escuela, el Fundador nos recuerda que la primera cualidad de un líder es la colaboración y el trabajo común que nos permite superar los desafíos que encontramos.
De hecho, la RELEM también encuentra algunos desafíos. En los últimos 10 años, la Región ha experimentado cambios y reestructuraciones profundas y, sin duda, hoy también está llamada a seguir transformándose. De hecho, sus características son también su fortaleza: 20 idiomas, 23 paises y otras tantas realidades sociales, económicas y políticas. Esta diversidad es lo que constituye el motor de esta Región en las varias sinergias que aparecen y las dinámicas que surgen a partir de ahí. Y, a pesar de esto, no está exenta de seguir creciendo interrogándose sobre tres ejes que, según el Comité de Preparación de la AMEL, parecen esenciales:
– Preservar y evaluar la identidad lasaliana de sus obras educativas
– Asegurar la formación en torno a la herencia y el carisma lasaliano
– Definir estructuras para la organización de la misión lasaliana


Esta primera jornada fue una oportunidad para debatir el tema de la identidad lasaliana en la Región a partir de las 7 propuestas que fueron discutidas en grupos y cuyas modificaciones enriquecieron el documento marco. Los 9 distritos y delegaciones han subrayado la calidad del trabajo realizado y su entusiasmo por las iniciativas que supondrá esta nueva AMEL.

Première Assemblèe MEL de la RELEM Lunedi 15 Octobre 2018

Hier s’est ouvert la première Assemblée de la Mission Éducative Lasallienne (MEL) de la RELEM (Région Lasallienne Europe Méditerranée) par l’accueil du directeur de la Casa Généralice, du Vicaire Général et du Conseiller Général de la RELEM. 70 participants, issus des différents districts et délégations de la région, se sont donnés rendez-vous à Rome, à la Casa Généralice pour réfléchir ensemble aux moyens qui permettront de dynamiser notre réseau et de mieux encore travailler ensemble.


Cette MEL se place directement dans l’héritage de Saint Jean-Baptiste de La Salle qui nous a appris à toucher les coeurs mais qui nous rappelle surtout sans cesse l’importance d’oser, en matière d’éducation. En plaçant l’association au coeur de son école, le fondateur nous rappelle que la qualité première d’un leader, c’est la collaboration, le travail commun pour parvenir à surmonter les défis qui sont les nôtres.
En terme de défis, la RELEM n’est pas en reste. En l’espace de 10 ans, la Région a connu des mutations et des restructurations profondes et, sans doute, elle est encore amenée à se transformer. Pourtant, elle se fait une force de ses spécificités : 20 langues, 23 pays et autant de réalités sociales, économiques et politiques. Cette diversité, c’est ce qui constitue l’énergie de cette Région à travers la synergie qu’on y rencontre, le dynamisme qui s’y développe. Néanmoins, elle n’est pas exempte de devoir évoluer encore en s’interrogeant sur trois axes qui sont apparus comme essentiels au comité de préparation de la MEL :
– Préserver et évaluer l’identité lasallienne de nos établissements
– Assurer la formation autour de l’héritage et de l’ethos lasalliens
– Définir les structures pour l’organisation de la mission lasallienne


Cette première journée fut l’occasion d’interroger la question de l’identité lasallienne dans la Région au travers de 7 propositions qui ont été discutées en groupes avant modifications pour enrichir le document. Les 9 districts et délégation ont souligné la qualité du travail fourni et témoigné de leur enthousiasme à la pensée des initiatives que prendra cette nouvelle AMEL.

1 2 3 30