LA SALLE-URL BEGINS CELEBRATIONS OF THE 300 YEARS SINCE THE DEATH OF THEIR FOUNDER

To mark the beginning of the tercentenary since the death of Saint John-Baptiste de la Salle, La Salle Campus Barcelona-URL yesterday held an act that brought together members of the whole educational community: students, teachers, administration and services staff.

Attended by members of the Lasalliannetwork with: Br. Josep Canal, President of the Board and Assistant Visitor ofthe ARLEP district; Jordi Jover, Director of La Salle Catalunya; JosepIglesias, Delegate for Pedagogy and Innovation; and Isabel Soler, Delegate forTraining and Identity. Various authorities from Ramon Llull University werealso in attendance, represented by the university’s dean, Dr Josep MariaGarrell, as well as Dr Carlo Gallucci, Vice-Dean for International Relationsand Students.

Josep M. Santos, General Director of LaSalle URL, opened the event, praising the 300 years of the entity’s history asa global network which continues to be faithful to its mission of humane andChristian education for children and young people, while at the same timecreating a strong, creative and innovative community that gives it strength forthe future. Brother Josep Canal, Assistant Visitor of the ARLEP district, spokeof the importance of the past 300 years of history, drawing a symbolic linkbetween Brother Mateo, who has been at La Salle since the 1950s, and a young Campus student who is now seeing in the next 300 years of the institution’shistory. For his part, Josep Maria Garrell, Rector of URL, recalled that”any project that lasts 300 years must be a good project”, stressingthe shared values of Ramon Llull University and La Salle.

3300 people from the Campus, one for each year ofcelebration, came together to form La Salle’s tercentenary logo andcommemorative events began with the revealing of two banners that will remainin place for the rest of the year.00 people from the Campus, one for each year ofcelebration, came together to form La Salle’s tercentenary logo andcommemorative events began with the revealing of two banners that will remainin place for the rest of the year.

Engeguem un nou projecte: tutoria entre iguals

IMG_20181011_140138

Començar en una escola i en una etapa educativa nova no sempre és fàcil. És per això que hem dissenyat el projecte de Tutoria entre iguals, en què els alumnes de 2n acompanyaran els alumnes de primer.

Els objectius que ens proposem són:

  • Fomentar la relació entre els alumnes de 1r i de 2n.
  • Facilitar la integració a l’escola dels alumnes de 1r.
  • Resoldre els dubtes sobre el funcionament de l’escola i les assignatures.
  • Ajudar a planificar l’estudi personal.
  • Fer partícips els alumnes de 2n del bon funcionament de l’escola.
  • Millorar la confiança en un mateix.

Enguany s’ha posat en marxa el projecte amb 50 parelles d’alumnes que hi han volgut participar.

L’experiència va ser molt positiva i desitgem que sigui de profit per a tots. Moltes gràcies, nois!

Fête de la St MARTIN

Les élèves germanistes de 6ème ont rendu une visite aux classes de CM1- CM2 pour présenter une fête adorée par les enfants allemands : La Saint Martin.
Pour cela, ils ont confectionné de beaux lampions et ont chanté la traditionnelle chanson „Laterne, Laterne, Sonne, Mond und Stern“. Les élèves de primaire ont pu apprendre quelques mots en allemand et ont découvert cette tradition avec plaisir car ils ont pu déguster quelques gourmandises. 
Bravo aux élèves de 6ème qui ont su transmettre leurs connaissances avec enthousiasme.
Bis bald, à bientôt 
Frau Vignaud

Formation des élèves délégués

Le lundi 5 novembre, les élèves délégués ont été réunis pour une formation spécifique ” délégués de classe”. Ils ont pu échanger sur leur rôle, leurs droits et leurs devoirs en tant que représentants de leurs camarades au sein de l’établissement (conseil de classe, évocation de situations particulières.) Ils seront ainsi mieux préparés à leur mission. Les parents correspondants seront eux en réunion avec le chef d’établissement le 12 novembre.

Surtout ne change pas! Spectacle de Laurence Joseph

Le Lycée Saint-Michel a décidé d’apporter un peu d’humour sur la scène, auprès d’un public de 12ème, rapidement conquis, mais aussi en soirée pour le public francophone. SURTOUT NE CHANGE PAS est un véritable hymne à la dérision, une expression métaphorique permettant à la verve de la comédienne d’avoir un regard très personnel sur notre société actuelle.  

Elle veut vraiment changer! Mais est ce que tous ces personnages si merveilleusement incarnés et plus vrais que nature lui permettront cette transition sans se rebeller? Elle sait faire preuve d’une grande force de persuasion pour exprimer ses revendications. 

Un voyage à travers une galerie de portraits plus attachants et hilarants les uns que les autres, décalés bien souvent, qu’elle endosse avec bienveillance. Nous avons adoré Ernestine, personnage majeur du spectacle, antillaise de 83 ans qui raconte avec verve toutes ses aventures, n’hésitant pas à conseiller son public.   

Rires, émotions, chansons… Un spectacle haut en couleurs et distrayant que nous avons savouré jusqu’à la dernière minute.

Récital de Contrebasse et Piano

Le 15 novembre, le “Récital de contrebasse et piano par Pelinnur Işıkçı et Mehmet Sait Ortaç” organisé par l’Académie d’Art de Boğaziçi et le Lycée Saint-Michel a envoûté le public.  

Les mélomanes ont été conquis(es) par les oeuvres de L.V. BEETHOVEN, ADOLF MİSEK  et SERGEİ KOUSSEVİTZKY, interprétées par de tout jeunes talents de 20 et 22 ans programmés pour l’occasion. Les jeunes artistes ont été acclamé(e)s par le public et rappelé(e)s sur scène à la fin du concert.

Née à Istanbul en 1996, Pelinnur Işıkçı a commencé le piano avec Doç. Burcu AKTAŞ URGUN. En 2012, elle a participé aux Master class de virtuoses comme Stéphane Blet, Zoe Samsarelou ou encore Hilary Demske. En 2013, elle a interprété le concerto en Ré mineur de W.A MOZART au Robert College en compagnie du jeune orchestre du conservatoire de l’Université des Beaux-arts de Mimar Sinan. Elle eut ensuite l’opportunité de travailler avec Hüseyin Sermet et avec Paul Gulda à Salzbourg en Autriche en 2014. Elle rejoignit la Master class de Prof. Rolf Plagge à l’Université Mozarteum en 2015. Elle passa l’année scolaire 2016-2017 à l’Académie de musique Karol Szymanowski pour suivre l’enseignement de Prof. Jozef Stompel, année durant laquelle elle se produisit pour de nombreux concerts de musique de chambre ainsi que des concerts solo. En 2017, elle participa à une Master class de Claudius Tanski au Mozarteum à l’issue de laquelle elle fut sélectionnée pour jouer le “Concert de l’Académie”. Pelinnur Işıkcı donne des récitals à l’école mais également dans diverses salles de concert. Elle poursuit toujours sa formation de piano en Licence IV avec Prof. Esin ONAY KANBEROĞLU, au conservatoire de l’Université des Beaux-arts de Mimar Sinan.    

Né en 1998 à Mardin, Mehmet Sait Ortaç commença sa formation musicale en violon avec Burcu Özbak Cebeci. Il eut l’opportunité de participer aux Master class de grands contrebassistes comme Matthew Mcdonald, Rick Stotjin, Oliver Thiery ou encore Klaus Stoll lors du concours international de contrebasse Süleyman San organisé par l’association des conservatoires d’Etat. En 2015, il fut sélectionné pour faire partie de l’orchestre symphonique pour enfant de Doğuş ce qui lui permit de jouer sous la direction de grands chefs comme Rengim Gökmen, Gürer Aykal et Antonio Pirolli. En 2016, il participa activement aux Master class de Robert Black et Bary Green. Il donna des récitals dans divers endroits comme à l’Académie d’Arts Bach-çe d’Eskişehir, l’église Ayastefanos d’Eğirdir, le centre culturel Atatür de l’Université d’Artuklu à Mardin ou encore l’Académie d’Art de Boğaziçi. Il débuta sa formation en contrebasse à mi-temps au conservatoire de l’Université d’Istanbul avec Arda Ardaşes Agoşyan en 2010, et poursuit à plein temps aujourd’hui à l’Université des Beaux-arts de Mimar Sinan.

Exposition des 11ème : Büyükada, entre ciel et mer!

Le projet photographique « Les îles aux princes » a été mis en place par l’équipe de français qui pour l’occasion a fait venir en résidence Mme Anna Puig Rosado, photographe française professionnelle, ayant choisi Büyükada comme unité de lieu et comme fil conducteur.

Tous les élèves du niveau 11ème ont participé à des ateliers photographiques sur cette incroyable île à 1 h 30 d’Istanbul. Ils ont pu après une séance théorique en classe développer leur sens artistique, en abordant plusieurs thématiques comme la solitude, les traces du passé, le portrait d’ insulaires, l’architecture propre aux îles.

En s’intéressant aux marques du passé et aux habitants des îles, ce projet donne de la valeur au patrimoine et à l’héritage mais aussi à l’histoire d’Istanbul. Il parle d’identités, de mémoire et de vies au travers d’images prises par les jeunes stambouliotes, que sont nos élèves.

Lors du vernissage qui eut lieu le mercredi 7 novembre en salle Jeanne d’Arc, élèves et parents ont pu découvrir la sélection de photos des élèves opérée par l’artiste. Ce fut également l’occasion de remercier Anna Puig Rosado, dont vous pourrez découvrir le reportage ci-dessous, ainsi que tous les élèves du niveau 11ème qui se sont vraiment beaucoup impliqués dans ce beau projet. Un élève de chacune des classes fut récompensé. Nous félicitons tout particulièrement Zeynep de 11 A, SEdef de 11 B, Peri de 11 C, İnci de 11 D et Doğa de 11 E.

Fatih – Harbiye

Nous avons organisé une visite des quartiers de Beyoğlu et de Beyazit afin que nos élèves puissent réfléchir in situ aux problématiques auxquelles est confrontée Neriman, personnage principal du roman Fatih-Harbiye que nous étudions en classe, héroïne tiraillée entre un mode de vie moderne et un mode de vie plus traditionnel.  

Accompagné(e)s par un guide professionnel, nous nous sommes d’abord arrêté(e)s à Beyoğlu sur la place Taksim pour observer de plus près le monument de Taksim, première oeuvre architecturale de la Turquie moderne qui met en scène la Guerre d’Indépendance sur l’une de ses faces et représente la Turquie républicaine de l’autre. Après avoir écouté son récit, nous avons poursuivi notre visite par différents lieux de la culture populaire et autres bars et restaurants dont il est question dans le roman : le cabaret Maksim, la pâtisserie LeBon, le club sportif de Beyoğlu, les demeures des riches marchands de l’époque, les passages Çiçek, Hazzapulo, Elhamra et le lycée Galatasaray. La visite de Beyoğlu s’est terminée par l’Hôtel Pera Palas, où se déroule le bal au cours duquel se produit le choc chez l’héroïne dans le roman.  

Après ce tour dans l’Istanbul moderne et occidentalisée, la visite s’est poursuivie dans le quartier de Beyazıt, avec ses maisons modestes, ses ruelles étroites, ses mosquées et ses bâtiments en bois. Elle s’est finalement achevée dans la rue Darülelhan, où lisent les héros du roman, et sur un tour à l’Université d’Istanbul.

La visite a été très agréable malgré la pluie et le froid. En nous emmenant dans les principaux lieux du récit, elle nous aura permis de mieux connaître la ville où nous vivons et de nous imprégner pleinement des contradictions vécues par les personnages principaux du roman.

1 26 27 28 29 30 43