Session de formation des chefs d’établissement de Grèce

Vendredi 29 janvier, organisée conjointement par Stavroula Kanellopoulou, présidente du Conseil pour la mission éducative lasallienne (Comel) de Grèce, et Marc Varthalitis, coordinateur du Conseil local d’animation lasallienne, s’est tenue à Thessalonique, en présence du Frère Visiteur Jean-Paul Aleth, la 9e session de formation des chefs d’établissements du réseau lasallien grec.

formation en grece

Autour des deux organisateurs se trouvaient réunis les quatre directeurs du secteur (deux directeurs expérimentés, Frère Marios, Antoine Rigoutsos, et deux directeurs “novices”, Catherine Papadopoulou,Jean Papadopoulos), ainsi que Frère Nicolas Printezis (ancien président du Comel) et Georges Pappas (directeur adjoint au Pirée). La formation était articulée autour de deux interventions : le rôle du directeur dans l’école lasallienne (Antoine Rigoutsos) et la bonne direction (Michel Bertet).

Antoine Rigoutsos a parlé d’expérience, le vécu n’étant jamais loin. Il a notamment insisté sur les différentes postures possibles d’un dirigeant, la nécessité d’un regard externe (ou plutôt d’une oreille externe, Antoine R. ayant filé la métaphore du chef d’orchestre, se demandant qui du musicien, du maestro ou du spectateur entendait le mieux la symphonie), le souci constant de faire accéder le plus grand nombre possible de personnes “à une vision globale des choses”, la protection des plus faibles (y compris les adultes), la capacité de faire faire plutôt que de faire, l’effet domino dans le “management” d’un établissement et dans la perception qu’on en a, citant Machiavel : “la première impression créée par un chef est celle qui est donnée par les personnes qui l’entourent”.

Michel Bertet a joué sur les deux sens du mot “direction”, la direction “commandement” (qui commande ici ?) et la direction “orientation” (où va-ton ?), le “bon sens” en quelque sorte. Mais un bon sens appuyé sur les cinq sens par lesquels l’Esprit saint rend “sensibles” ses appels : la bouche, l’oreille, l’œil, le nez, le toucher. La mission du directeur s’inscrit dans l’histoire, la géographie, l’écologie (à l’instar des vœux religieux, compris comme des vœux écologiques). Une batterie de questions mettait les personnes en face les unes des autres et surtout d’elles-mêmes : citez des exemples concrets qui indiquent votre type de gouvernement ? Qu’est-ce qui ne va pas dans un établissement qui va mal ? Etc.

La suite est prévue, ce sera en juillet 2016 quelque part en dehors du temps et des locaux scolaires, et peut-être même en dehors du pays, hors du camp dirait Frère Robert, Supérieur Général, et cette fois ce sont tous les conseils de directions qui seront conviés, avec un formateur externe, un auditeur, car au concert qui entend le mieux l’orchestre ?

Michel Bertet

La Salle Universities – IALU Europe: reunión en Beauvais

Con la presidencia del Hno. Aidan Kilty, Consejero para la RELEM y con la asistencia de los Hnos. Jesús Miguel Zamora, Visitador de ARLEP, Jacques d’Huiteau responsable de la tutela de formación superior en FRancia y del Hno. Jesús Félix Martínez, delegado de Educación de ARLEP se han reunido en el Campus La Salle de Beauvais los directores generales y presidentes de las obras universitarias de RELEM.

iualueuropeDespués de repasar la ejecución de los acuerdos de las anteriores reuniones se proporcionan informaciones diversas sobre la IALU, el concurso LSDreams, la investigación, los procesos generados desde el Consejo Internacional para la MEL, la difusión de una newletter común a todos los centros y la elaboración de una matriz de mensajes que exprese la identidad y características diferenciales de nuestras instituciones de educación superior.

Se decide crear e impulsar un equipo de trabajo que estudie temas académicos de reconocimientos e intercambios entre los centros que tienen formación post-bachillerato y los centros universitarios.

Formation Lasallienne en Terre-Sainte: deuxième session

Vendredi 5 février 2016 s’est déroulée la deuxième session de la formation lasallienne en Terre-Sainte. Vingt nouveaux professeurs venant des trois Collèges, ont participé à cette formation qui a eu lieu à l’école des Frères, à Bethléem.

formations a terre sainte
Le temps de la formation a été réparti en 4 étapes :
Tout d’abord le Frère Peter Irolano, de l’Université de Bethléem, et les nouveaux professeurs ont analysé des séquences d’enseignement dans la classe afin de trouver les points positifs et les points négatifs.
Ensuite, c’est Mme Iklass Banoura, enseignante à Bethléem, qui a donné une intervention éducative sur : « Comment tracer les buts dans l’enseignement ? ».
Puis, M. Raed Sarasra, professeur à Bethléem, a fait une petite introduction sur : « Comment le professeur tisse-t-il les relations avec les jeunes et les enfants ?».
Enfin, Dr. Ghassan Handal de l’Université de Bethléem, membre de la commission de la formation lasallienne, a fait une intervention sur la vigilance du professeur dans la classe.

Meditation for Christians – Laurence Freeman

The wonderful thing about meditation for Christians is that you don’t have to try to be good anymore.
If you see yourself holding grudges or being mean-spirited then I think maybe you do have to try to control yourself, but that’s one of the fruits of meditation.
You don’t have to try to be good.
You simply grow in the consciousness that you are good because God is good and everything around you is good.
Anything that is not good is the result of unconsciousness, and those results can be terrible, but they are the results of unconsciousness.

Eternity is with us – Evelyn Underhill

Eternity is with us, inviting our contemplation perpetually, but we are too frightened, lazy, and suspicious to respond; too arrogant to still our thought, and let divine sensation have its way.
It needs industry and goodwill if we would make that transition; for the process involves a veritable spring-cleaning of the soul, a turning-out and rearrangement of our mental furniture, a wide opening of closed windows, that the notes of the wild birds beyond our garden may come to us fully charged with wonder and freshness, and drown with their music the noise of the gramophone within.
Those who do this, discover that they have lived in a stuffy world, whilst their inheritance was a world of morning-glory: where every tit-mouse is a celestial messenger, and every thrusting bud is charged with the full significance of life.

Those whom God has set beside us today – Jean Vanier

We shouldn’t seek the ideal community.
It is a question of loving those whom God has set beside us today.
They are signs of God.
We might have chosen different people, people who were more cheerful and intelligent.
But these are the ones God has given us, the ones he has chosen for us.
It is with them that we are called to create unity and live a covenant
1 2 3 4