Rencontre des chefs d’établissement autour du Projet éducatif lasallien à Semur-en-Auxois

Ce 20 janvier, les chefs d’établissement de la délégation Est ont tenu leur troisième rencontre annuelle au groupe scolaire Saint-Joseph La Salle à Semur-en-Auxois, accueillis par Stephan Piallat, chef d’établissement nouvellement arrivé en septembre dernier.

Cette rencontre a été l’occasion d’initier la démarche de consultation sur le Projet éducatif lasallien (Pel) en vue d’une nouvelle écriture qui sera soumise à la prochaine Assemblée de la mission éducative lasallienne en 2018.

rencontrechefetablis

Une journée riche d’échanges et de réflexions individuelles et collectives en prenant appui sur les supports fournis par le groupe de travail national sur le Pel piloté par Daniel Dussaillant, directeur du pôle animation-formation.
Une journée très dense qui a permis à chacun de “re”lier le quotidien de la mission aux orientations du projet éducatif et de faire émerger quelques pistes ou propositions d’actualisations et de formulations nouvelles.

Un temps de travail important et studieux, mais qui n’a pas exclu, loin s’en faut, la bonne humeur et la convivialité pour une excellente journée.

Pascal Lhoste
Délégué de tutelle

« Un bracelet… un sourire» avec le groupe “Jeunes et frères”

Le groupe « Jeunes et Frères » (Liban), a consacré plusieurs journées pour célébrer Noël avec les enfants malades, les vieillards, et même les handicapés.

Afin de réaliser ce projet, on a dû vendre un bracelet avec la citation « I CAN * I WILL ». Nous aimons remercier tous ceux et celles qui nous ont encouragé dans ce projet, surtout les administrations des trois établissements suivants : Collège des Frères Mont-La-Salle, le Collège du Sacré-Cœur – Gemmayzé, et le Collège de La Salle – Kfaryachit.

JEUNESETFRERES

Comme première mission, nous avons visité  « La Maison de la Divine Providence pour les personnes handicapées et les personnes âgées », une maison de retraite située au nord du Liban, à Kfaryachit. Des châles et bonnets ont été assurés, distribués aux vieillards, mais aussi des produits utiles pour la maison. Cette mission a été animée par un père Noël et les jeunes qui ont entonné divers chants. Pour clôturer notre journée, nous avons prié avec tous les vieillards et toutes les femmes qui prennent en charge cette maison de retraite.

Passons à notre deuxième mission à l’Hôtel-Dieu de France, à Beyrouth. D’abord, nous avons acheté une variété de cadeaux pour les enfants malades (notamment ceux atteints de cancer). Le père Noël, avec les jeunes, sont passés dans les chambres des enfants distribuant les cadeaux, chantant la fête. Une animation avec un clown, le père Noël, et Princia (une jeune qui joue à la guitare les airs de Noël) a clôturé notre journée dans la salle des jeux.

Arrivons à notre troisième mission. Fari’ El Nour, une école pour les handicapés au Nord, a été accueillie par le Collège de La Salle – Kfaryachit, où nous avons fait des jeux de connaissance, de l’animation, et une distribution de cadeaux par le père Noël.

« Il fallait voir la joie sur leurs visages.. »

Consejo de Administración de ASSEDIL

Ha tenido lugar la sesión programada del Consejo de Administración de ASSEDIL en Maison La Salle de Rue de Sèvres en París.

CAASSEDIL enero 2016

Los temas tratados se centran en los proyectos y actividades en los distritos, la preparación del próximo Congreso en París, el seguimiento presupuestario, previsiones de calendario y orientación de los proyectos de investigación.

El Consejo prepara diferentes acciones para potenciar la comunicación y potenciar los intercambios de estudiantes y profesores en la red lasaliana.

Sessione al parlamento italiano: Una nuova metodologia contro l’abbandono scolastico

Una delle piaghe più gravi della scuola italiana è l’alto tasso di abbandono. Su tutto il territorio nazionale, ma in particolare in quelle aree urbane e rurali più disagiate, il fenomeno acquista dimensioni drammatiche ben al di sopra della media europea. Si tratta di un immenso capitale umano che va disperso, di una risorsa strategica, come è quella immateriale della mente, che il nostro Paese non utilizza al meglio per produrre benessere, ricchezza, occupazione, come pure per assicurare a questi ragazzi le precondizioni che garantiscano una cittadinanza piena e consapevole.

cameraaldomoro

A fronte di questa situazione, la scuola non può non cercare di individuare metodi e strategie per ridurne le dimensioni. Lo chiede l’Europa, ma prima ancora la giustizia, l’equità sociale. È quanto hanno deciso di fare la FIDAE (la federazione delle scuole cattoliche primarie e secondarie italiane), INTESA SANPAOLO FORMAZIONE, ASSEDIL (Association Européenne des Directeurs d’Institution Lasallien), le Università di Ingegneria La Salle e Llul di Barcellona, il Consorzio interuniversitario FORTUNE di Roma a beneficio di un consistente numero di scuole superiori cattoliche e statali italiane, francesi, belghe, spagnole, nelle quali hanno attivato la sperimentazione di un originale metodo didattico, conosciuto con la sigla QPA (Questionario sui Processi di Apprendimento), messo a punto dal prof. Klement Polacek, docente emerito della Pontificia Università Salesiana.

I risultati riscontrati sono stati lusinghieri. Nonostante i differenti contesti nazionali e i sistemi scolastici sono migliorati notevolmente i processi di apprendimento ed insegnamento, la motivazione allo studio, i livelli di qualità a conferma della bontà e l’efficacia di questo metodo QPA.

L’iniziativa, sviluppatasi nell’arco di un anno e mezzo e finanziata dal Programma Leonardo da Vinci dell’Unione europea, si è conclusa con la pubblicazione di un volume in lingua italiana ed inglese con il titolo QPA – NUOVE METODOLOGIE CONTRO L’ABBANDONO SCOLASTICO – NEW METHODOLOGIES AGAINST EARLY SCHOOL LEAVING, consultabile on line sulla piattaforma qpaproject.eu, www.facebook.com/qpaproject.

Réunion des chatéchistes en Terre Sainte

Vendredi 15 Janvier 2016 s’est tenue la réunion des catéchistes en Terre-Sainte sous le thème du District : « Avec nos différences, bâtissons la paix » et dans le cadre de l’année de la Miséricorde. Dix catéchistes ont participé à cette formation venant de trois collèges : Jérusalem – New Gate, Beit-Hanina et Bethlehem. Cette journée de formation s’est déroulée au Collège de Jérusalem – Porte Neuve.

cathechistests

La journée a été introduite par une brève intervention du Frère Rafael Gonzalez, Coordinateur pour les écoles lasalliennes en Terre-Sainte, suivie d’une prière animée par le Frère Daoud, coordinateur de la catéchèse en Terre Sainte,

M. Nabil Massou, catéchiste au Collège de Jérusalem a proposé une réflexion sur « l’année de la Miséricorde et la catéchèse ». Après cette présentation, le travail de groupe a été organisé permettant aux personnes des deux groupes ainsi constitués de partager leurs expériences et leurs vécus.
A la fin de la journée, c’est Frère Daoud qui est intervenu sur le thème de « l’enseignement par objectifs ». Et c’est autour d’un repas pris dans une ambiance amicale que s’est achevée cette rencontre.

Wajih Frangieh, 3ème mondial en ABACUS

Wajih Frangieh, élève au Collège De La Salle – Kfaryachit, fut l’un des 12 participants libanais à la 5ème Compétition mondiale en Arithmétique mentale et en Abacus (the 15th PAMA Global Abacus and Mental Arithmetic Competition) organisée par la Pan Pacific Abacus and Mental Arithmetic Association. Cette compétition a eu lieu à San Francisco, aux USA, le 29 décembre dernier.

abacusprice

Les PAMA Global Awards sont un concours international où se rencontrent les génies en mathématiques et entrent en compétition, les uns contre les autres. Le but est d’observer les compétences arithmétiques mentales des participants de tous les pays, la promotion et l’éducation du calcul mental (Abacus), et le développement des amitiés entre les participants du monde entier.

La délégation libanaise a joué face à 350 autres enfants de par le monde venant du Japon, de Taiwan, du Canada, des USA, de Hong Kong, de l’Arabie Saoudite et de l’Afrique du Sud.

Félicitations à notre élève Wajih Frangieh en EB8 qui a remporté le 3ème prix de cette compétition Internationale.

Rencontre interreligieuse au centre scolaire aux Lazaristes

Lyon. Le 2 novembre dernier, la journée pédagogique proposée aux équipes éducatives des Lazaristes Lyon – La Salle a débuté par une table-ronde réunissant trois figures lyonnaises impliquées dans le dialogue interreligieux : Richard Wertenschlag, grand Rabbin de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Azzedine Gacci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne. Un temps fort qui s’inscrit bien dans le thème “Une rencontre, un déclic”.

interreligieuse

Pour Azzedine Gacci, l’échange entre des personnes de religions différentes passe par un travail d’intériorité, c’est ce que l’on appelle le djihad : c’est un combat du cœur et de l’esprit pour combattre ses pulsions, ses tensions, ses démons intérieurs afin de s’ouvrir à l’autre qui est différent de moi, qui ne porte pas la même spiritualité et cela nécessite trois éléments.

Le premier élément est la connaissance de l’autre en profondeur (langue, philosophie,etc.). L’essentiel est de nous entre-connaitre, de tisser des liens d’amitié entre nous. Le second élément est le respect de l’autre pour ce qu’il est, pour ce qu’il croit, pour ce qu’il porte et pour ce qu’il peut m’apporter. Il s’agit de porter un regard positif sur l’autre : être à son écoute, savoir que dans sa différence, il peut m’aider à m’améliorer, il peut m’aider à savoir qui je suis en vérité …. Nous nous enrichissons mutuellement. Enfin, le troisième élément est la mise en pratique au quotidien : au sein de la famille, au travers des enfants, à l’église, à la mosquée….

Le rabbin Richard Wertenschlag s’est appuyé sur la figure du patriarche Abraham qui rassemble les croyants des trois religions monothéistes. C’est un homme de l’hospitalité, c’est lui qui a créé le premier restaurant du cœur pour les touristes de passage qui le remercièrent ! Mais Abraham rappelle qu’il faut remercier celui qui nous a donné la source de vie : le Créateur du monde.

Quand Abraham accueille les trois hommes du désert, il court à leur devant, malgré sa grande souffrance physique. Abraham donnait de sa personne pour aller à la rencontre de tous, même des plus humbles. L’hospitalité c’est donner mais c’est aussi recevoir de l’autre. Nous devons aller nous-mêmes au-devant des autres pour faire le Bien et non pas seulement aider ceux qui nous ressemblent. Il y a trois fondamentaux pour faire le Bien. D’une part, la bonté qui fait faire un geste vers ceux qui sont différents de nous. D’autre part, la crainte de Dieu, c’est-à-dire la possibilité d’être influencé par les fauteurs et qui provoque un repli sur soi. Il y a ainsi une difficile symbiose entre l’ouverture vers l’extérieur et le devoir de cultiver son jardin sans être déformé par ceux qui nous entourent. Enfin, la troisième valeur fondamentale est la quête de la vérité.

Le cardinal Philippe Barbarin s’interroge : “Dans la rencontre avec le Grand Rabbin et avec Azzedine GACCI, qu’est-ce que j’ai reçu ?” Ces échanges lui ont permis d’être toujours plus attentif à l’autre, ce qui a entraîné des transformations intérieures, des déplacements, des interrogations par rapport à ses pratiques (aumône, jeûne, prières, pèlerinage, etc.). Le dialogue implique de partir de cet a priori : “Tu es différent de moi, mais je suis prêt à te connaître, à connaitre tes certitudes pour questionner les miennes et les approfondir.”

Ayons le courage d’aller au-devant. Ayons un sens critique sur la réalité pour éviter les mauvaises interprétations et aller vers la paix commune. Évitons les amalgames. Changeons notre regard. Tournons-le vers l’autre en positif. Parlons de nos expériences pour mieux se respecter et s’enrichir. Donnons du sens dans nos vies, qui peut nous aider à être plus à l’écoute, plus solidaire, à mieux vivre le présent avec espérance.

Anne Aureille, APS sur les sites Saint-Jean et Saint-Barthélemy
Claire Chapel, APS sur les sites Saint-Jean et Saint-Barthélemy

La Salle Premià de Mar i la Marina Trail

Arrenca la 4a edició de la Marina Trail, la cursa més solidària del Maresme organitzada per La Salle Premià i Fundació PROIDE. Aquest 2016, l’activitat se celebrarà el proper diumenge 28 de febrer amb dos recorreguts: la mitja marató de 21 Km de muntanya, passant per indrets ja clàssics, i una cursa de 12km per als més ràpids o els que volen tastar el món del trail.  

marinatrial

El 100% dels beneficis de la cursa d’aquest 2016 es destinaran a un projecte educatiu. Des de PROIDE es té intenció d’equipar un taller de formació professional d’una escola que està situada a una barriada molt humil de Lima, la capital de Perú. En aquest centre, els alumnes, a més de rebre l’educació formal, per la tarda reben classes de formació professional amb la idea de què quan acabin l’escola puguin tenir una sortida laboral i deixar el cercle de la pobresa.

Recordeu que els beneficis de la cursa de l’any passat es van destinar a la construcció d’una aula a Togo, concretament al poble de Namotong. A dia d’avui l’aula ja és una realitat i està a ple rendiment.

Observatorio intercongregacional de la Vida religiosa del Hermano/a

El día 9 de enero del presente curso, inauguramos un acontecimiento que, esperamos, tenga continuidad para el futuro. Se trata del Observatorio intercongregacional de la Vida Religiosa para religiosos Hermanos/as.

A partir de una iniciativa de los Hermanos de La Salle, que llevaban ya tiempo reuniéndose, contactaron con varias instituciones de hermanos/as con el fin de proponer que la iniciativa del Observatorio se ampliara con la visión de otras instituciones de hermanos/as, dado que las preocupaciones, los anhelos, las pistas de futuro… que pensábamos podrían ser muy comunes en todas ellas.

Gracias al tesón de los/as Provinciales y con la aceptación por parte de los religiosos/as a las que se les propuso la idea de pertenecer a este Observatorio, se pudo llevar adelante esta primera reunión dentro de un marco intercongregacional.

observatorio

Forman parte de este nuevo Observatorio intercongregacional: un Hermano Menesiano (Nemesio Cuesta), una Hermana del Amor de Dios (Angelina Martín), un Hermano Marista (Aure García), un Hermano de la Sagrada Familia (Gabriel González), una Hermana de las Adoratrices (Ana Fons) y algunos Hermanos de La Salle que ya formaban parte del Observatorio inicial desde 2012 (Jose Mª Calvo, Paco Chiva, Xavier Fortuny, Juan González, Celestino Hernando, Miguel Ángel López, Luismi Sanz, Esteban de Vega y Jesús Miguel Zamora).

La idea es darle continuidad a este Observatorio y servir como órgano de reflexión, de ayuda y de otear el horizonte, de tal manera que permita atisbar por dónde va la vida religiosa del futuro, cómo captar lo que hoy se necesita para vivir una vida religiosa más auténtica y cómo hacer partícipes a nuestros hermanos y hermanas de lo que vamos descubriendo y sugiriendo.

En esta ocasión, nuestro encuentro ha girado en torno al momento actual de la renovación de la vida religiosa de los hermanos/as. Hemos compartido lo que hacemos en cada una de nuestras Congregaciones desde la experiencia personal de cada uno/a y hemos avanzado algunas pistas de trabajo más concretas de cara a la próxima reunión del 9 de abril, también presencial en Madrid. Agradecemos a las Instituciones que conforman este Observatorio de la Vida religiosa intercongregacionalsu aportación personal y continuaremos nuestras búsquedas de cara al futuro.

Hno. Jesús Miguel Zamora

ARLEP: finaliza el CEL 2015

La edición 2015 del CEL terminaba el 18 de diciembre su carrera de tres meses y medio. Una experiencia inolvidable para todos sus participantes, seglares, Hermanos y Hermanas, 19 en total, que junto con los dos animadores han vivido el esfuerzo y el gozo de construir la nueva comunidad lasaliana.

IMG_8502

A lo largo de ese tiempo han reflexionado sobre Juan Bautista de La Salle y el carisma que hemos heredado de él, sobre la espiritualidad lasaliana y el proyecto educativo que compartimos.

El Equipo de Animación Distrital participa muy directamente en el programa del CEL. La reflexión de las dos últimas semanas se centraba en la Asociación Lasaliana vivida en la Iglesia-Comunión, y era animada por el Hno. Antonio Botana, Delegado de Formación y Asociación. El compromiso de asociación, sellado o no con alguna promesa formal, está ya asumido o, al menos, planteado seriamente para incorporarlo en la vida, como un fruto de esta experiencia del CEL.

1 113 114 115 116 117 118