En marxa la 4a edició de l’EduEmprèn

La 4a edició de l’EduEmprèn ha començat a caminar aquest mes de novembre. Un any més, els estudiants de 3r d’ESO de tots els centres de La Salle Catalunya participaran en aquesta proposta de La Salle Campus Barcelona i La Salle Catalunya que promou l’emprenedoria social entre els joves.

Com en altres edicions, l’inici de l’EduEmprèn va comptar amb diverses ponències, així com amb algunes de les presentacions dels projectes que en l’edició anterior van guanyar.

Durant aquest curs, els alumnes de 3r d’ESO hauran de preparar diversos projectes per tal d’ajudar a aconseguir els objectius de desenvolupament sostenible de l’agenda de desenvolupament 2030 de l’ONU.

Projet Permaculture: Saint Michel Istanbul

Les élèves du club Environnement et les élèves du club de Chimie ont récolté les plantes aromatiques qu’ils avaient plantées dans le potager de permaculture de l’école. Après avoir fait sécher les plantes, les élèves comptent les utiliser en laboratoire de chimie pour en faire du parfum, des bougies, du savon et des parfums d’ambiance. L’usage des cosmétiques naturels est important pour s’assurer une hygiène de vie saine. On qualifie d’aromatiques les plantes qui dégagent un parfum ; leurs feuilles ont des goûts particuliers et poussent sous différents climats. Elles sont utilisées pour parfumer et donner du goût aux plats. Elles peuvent également être utilisées comme plantes médicinales. 

Dans notre jardin, nous faisons pousser de la mélisse, du jasmin, de la lavande, de la sauge, du romarin, du thym, de la menthe, du basilic et de la coriandre.

Ces plantes aromatiques permettent de préserver l’équilibre de notre potager puisqu’elles protègent les légumes des parasites et créent un environnement favorable aux espèces qui butinent, comme les abeilles et les papillons. Grâce à elles, nos légumes gagnent en arôme et poussent sans pesticides !         

Dans les potagers en permaculture, les différentes plantes poussent ensemble et assurent respectivement l’apport en nutriments des unes et des autres, augmentant ainsi la productivité des sols ; or, celle-ci est déterminante pour le développement durable. Grâce à ce travail dans le jardin, les élèves ont pu observer de près la pousse de ces plantes. Ils  parviennent désormais à les distinguer et ont compris l’impact des conditions climatiques sur leur pousse. Ils ont également appris davantage sur leurs bénéfices, leur domaine d’utilisation et participent à la diffusion de la connaissance en partageant ces informations avec leurs camarades et autour d’eux. Quel bonheur de travailler la terre en plein air !  

Artistic Morning On Tuesday 19th At De La Salle Amman

During an artistic morning on Tuesday 19th, the touring museum, one of the national gallery of fine art’s initiatives, visited our Years 1 & 2 MYP students.

They were introduced to the local art scene by the artist Suheil Baqaeen and created beautiful artworks inspired by what they saw. The students related this visit to November’s Unit about art history, researching personal and cultural expressions in art.

«Hope For Life Campaign» At De La Salle Amman

We, at College de la Salle, believe in being part of one collaborative caring community. Therefore, our Round Square Team has prepared the « Hope for Life Campaign » to spread a message of caring and compassion among our Lasallian community. Our families, students and teachers have all been part of this loving act.
We want to express our gratitude for all who have taken part in this event. Special thanks go for our guests: Rebecca Oudeh, Dr Byan Al Rub, and our fantastic living example that have inspired all of us to continue with such acts in the future, Osama.

«Papa, Lis-Moi Une Histoire» Au Collège Des Frères Jérusalem

Le samedi 23 novembre, fut un jour particulièrement animé au Collège des Frères à Jérusalem :le projet pédagogique « Papa, lis-moi une histoire » a attiré les parents d’élèves qui sont venus à l’école avec leurs enfants. Cinq activités les y attendaient :Jeux intellectuels, lecture d’une histoire, travaux manuels , sports et expression de sentiments ».

Merci à l’organisation «Tamer» pour sa collaboration et aux parents qui ont participé.   

IIIAIMEL : délégués de la RELEM – 25-26 Novembre 2019 À Rome

Assemblée du Conseil de la RELEM – 25-26 novembre 2019 à Rome

L’Assemblée des délégués de la RELEM pour la préparation de l’Assemblée internationale de mai 2020 s’est réunie à la Maison Généralice de Rome, pour continuer à réfléchir ensemble à la mise en place de la prochaine Assemblée İnternationale de la Mission éducative lasallienne qui aura lieu du 4 au 15 mai 2020.

M. Raed Abdul Masih de l’Université de Bethléem et M. Jean-Michel Ducrot, Directeur du lycée Saint-Michel d’Istanbul représentaient le district du Proche-Orient afin de participer aux échanges entre les Districts de la région Méditerranée. Nous espérons que 2020, suite aux festivités jubilaires de 2019, marquera encore un tournant dans l’évolution du charisme lasallien, porté de par toutes les régions du monde et notamment dans notre District du proche-Orient.

Merci Frère Pierre Caporal Pour Les Années De Service.

Il y a un mois,  notre cher Frère Pierre Caporal s’est cassé le col du fémur. Il a été opéré et tout semblait s’être  bien passé: avec les séances de  rééducation , il a repris des forces. Malheureusement, il ne lui est plus  possible de résider  à l’école et monter des escaliers. Cette situation l’ a amené à prendre la décision de rentrer au Mont La Salle – Liban ,  où Il est très heureux de  retrouver ses amis de longue date.

Au Lycée , nous sommes un peu tristes d ’être loin de notre Cher Frère que l’on avait l’habitude de voir chaque jour et avec lequel nous avons partagé tant de choses. Nous lui souhaitons un bon rétablissement et tranquillité dans cette nouvelle page de sa vie et nous espérons un jour  le retrouver parmi nous , au lycée. 

PORTRAIT D’INGÉNIEUR-Aux Lazaristes

Dans ses rêves les plus fous, Yassir Hassny n’aurait jamais imaginé qu’il serait ingénieur qualité dans une entreprise qui conçoit et qui produit des batteries intelligentes tant pour l’automobile que pour le ferroviaire. « Chez Forsee Power, on travaille sur des produits complexes qui participent à la transition écologique. »

Né au Maroc, arrivé en France à l’âge de 2 ans, il passe un bac STI dans un lycée sans grand prestige avec l’ambition d’aller « vers un métier technique, en passant un BTS en alternance ». Ce sont ses professeurs de lycée qui, voyant ses bons résultats, l’orienteront vers la prépa. « J’y allais avec appréhension, j’étais le premier de mon lycée à le faire », se souvient-il. Angoissé peut-être, cet amateur de football n’est pas du genre à laisser passer sa chance. Alors il travaille dur, choisit de rejoindre les Lazaristes à Lyon, en internat. « Je ne perdais pas de temps dans les transports, je pouvais travailler davantage. »

Puis direction l’UTC où il se passionne pour la culture russe… et les métiers de la qualité. « Nos enseignants nous ont montré que la qualité était au cœur de l’industrie », se rappelle-t-il. De son premier stage chez Valeo, il raconte que « même la pression, je la trouvais intéressante, elle nous obligeait à être créatif « . Diplômé en 2015, il rejoint un équipementier automobile. « Quand je vois rouler les voitures sur lesquelles j’ai travaillé, je trouve ça vraiment cool ». Aujourd’hui, il se dit content « dans une entreprise innovante, avec une forte croissance, qui représente l’industrie propre ». Quand on lui demande où il sera dans dix ans, il hésite, puis répond qu’il « espère être dans une entreprise avec des valeurs humaines et des produits innovants ». Mais il sait que l’avenir réserve de belles surprises à ceux qui s’en donnent les moyens.

 Article tiré du magasine L’usine nouvelle Numéro 3635 du 21/11/2019

À Bourges, des cours pour apprendre aux collégiens à gérer leur argent

À partir de mars 2020, le groupe scolaire berruyer Saint-Jean-Baptiste de La Salle appliquera le brevet de sécurité financière, destiné à donner aux collégiens les clefs de la gestion quotidienne de leur argent. 

Le groupe scolaire Saint-Jean-Baptiste de La Salle, à Bourges, est le premier établissement du département à déployer le brevet de sécurité financière, proposé par la Jeune chambre économique du Cher. Une trentaine de collégiens seront concernés. […]
Le groupe scolaire Saint-Jean-Baptiste de la Salle déclinera cet apprentissage autour de plusieurs professeurs pendant six semaines, entre les vacances d’hiver et celles de Pâques, auprès d’une trentaine d’élèves de quatrième et troisième sur des heures allouées à l’accompagnement personnalisé.

Il est important d’éclairer les notions de base, de connecter les élèves à la réalité, à ce que représentent un salaire, le coût du logement, des transports, les allocations.

VINCENT JOUANIN

« Enseignant en mathématiques, je constate des blocages par rapport à certains concepts, mots. Crédit, dette, épargne… : les collégiens ne comprennent pas forcément de quoi on parle. Il est important d’éclairer les notions de base, de connecter les élèves à la réalité, à ce que représentent un salaire, le coût du logement, des transports, les allocations… », assure Vincent Jouanin, référent collège du groupe scolaire.

Présentation (par la Jeune chambre économique du Cher) et examen sous forme de QCM compris, une douzaine d’heures seront dédiées dans l’établissement au brevet de sécurité financière, avant remise des diplômes en mai. Une cérémonie qui n’actera pas la fin du dispositif. Vincent Jouanin évoque en effet déjà une volonté de faire vivre ce brevet dans les années à venir, « en l’étendant peut-être à d’autres niveaux ».

Au programme

  • Les notions indispensables : la consommation, les dépenses indispensables, les dépenses occasionnelles ; les revenus et le budget.
  • Financer un projet : le compte bancaire, l’épargne, l’emprunt, le crédit ; construire un plan de financement ; le surendettement.
  • Comment payer ? Les moyens de payement classique, les nouveaux moyens de paiement ; acheter ou louer ?

Valérie Mazerolle
Lisez l’article dans le Berry Républicain…

1 2 3 4 43