A la fois beau et déroutant…

Le temps d’une journée, 8 élèves de Terminale Bac Pro Aménagements Paysagers, ont découvert ce 7 septembre le village de la Gacilly, ses jardins et ses venelles qui se transforment chaque année en galerie d’exposition à ciel ouvert.

4 thèmes les ont particulièrement fait réagir le long de leur déambulation :

  • L’Homme et l’animal : un face à face surprenant !
  • Les photographies sur la barbarie du braconnage : quand la mort d’un animal devient source de plaisir et de pouvoir
  • Un peu plus léger : les rois de la sape par Baudoin Mouanda : une leçon de style et de bon goût!!!
  • Le travail de la photographe d’origine éthiopienne Aida Muluneh à la fois beau, poétique mais perturbant, avec ses portraits de femmes aux visages peints de couleurs crues ; un style qui se rapproche du courant surréaliste, de Magritte par ses mises en scènes.

Ils ont fait également un long arrêt dans un petit jardin très coloré construit autour d’un arbre à palabres ; jardin qui doit les inspirer pour la conception et la réalisation d’un petit jardin d’inspiration africaine dans le cadre de leur MAP conception.

L’après-midi, leur chemin s’est poursuivi tout naturellement vers le Jardin Botanique Yves Rocher où l’on peut toujours s’évader dans une forêt de bambous et découvrir, même goûter leurs plantes aromatiques, condimentaires venues des quatre coins du monde… utilisées en cosmétique, médecine ou encore en cuisine.

Journée de Formations pour les nouveaux enseignants des écoles du réseau lasallien de Grèce

Thessalonique, samedi 2 septembre 2017 : Organisée par le Conseil d’Animation et de Formation Lasallienne de Grèce (C.A.F.L), s’est tenue au Collège « De La Salle » de Thessalonique une Journée de Formation pour tous les nouveaux enseignants (instituteurs, institutrices et professeurs), recrutés au cours des trois dernières années dans les établissements lasalliens du Pirée, d’Alimos, de Syros et, bien sûr, de Thessalonique. Cette fois-ci, nous avons eu le plaisir d’accueillir aussi deux enseignantes, venant des écoles des Ursulines, dont deux établissements,  se trouvant dans la banlieue d’Athènes, sont entrés en collaboration étroite avec le réseau lasallien de Grèce à partir de l’année scolaire 2017-2018.

La formation était articulée autour de trois interventions : La vie et l’œuvre de Jean-Baptiste de la Salle (M. Antoine Rigoutsos, chef d’établissement de l’école primaire Saint-Paul) – Le réseau lasalien : Administration et Institutions (Mme Stavroula Kanellopoulou, présidente du C.O.ME.L de Grèce) – Le Projet Éducatif Lasallien (M. Marc Varthalitis, coordinateur du C.A.F.L de Grèce). Ces interventions ont donné l’occasion aux 40 participants, d’abord, de connaître la vie du fondateur de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, ensuite, de se rendre compte de l’ampleur du réseau universel d’enseignement lasallien et de leur propre place dans celui-ci et, enfin, de découvrir encore mieux la tradition éducative lasallienne. Après les interventions, tous les participants, repartis en cinq groupes de huit personnes, ont été convoqués à travailler sur dix questions (deux questions par groupe) leur permettant de partager leurs propres expériences sur la façon dont ils vivent l’esprit communautaire à l’intérieur de leurs écoles et de se convaincre de leur utilité dans la promotion du projet éducatif lasallien. Pour les participants, le travail en groupe a été la partie la plus intéressante de la Journée de Formation.

Ce fut surtout l’occasion de se retrouver et de vivre « ensemble et par association » notre mission d’éducateurs lasalliens dans un échange spontané et respectueux de chacun. Le soir, les participants, réunis autour d’une grande table dans une taverne de Thessalonique, n’ont pas cessé d’échanger des regards de complicité et des promesses chaleureuses de retrouvailles, témoignant ainsi leur grande satisfaction à la fin d’une journée particulièrement fatigante mais extrêmement fructueuse et montrant que la mission que nous partageons vraiment les uns et les autres est source de joie et d’espérance.

Dimitris Platanas
membre du C.A.F.L.

Quand le pire suscite le meilleur!

Régis Tridon, nouveau chef d’établissement coordonnateur et Virginie Castille chef d’établissement de l’école ont été bien éprouvés cet été : en quelques semaines, il y eu une tentative de cambriolage heureusement stoppée par l’intervention rapide des forces de police ; l’incendie de la voiture de service puis, dans la nuit du 11 août, un incendie qui ravagea un des bâtiments, certes désaffecté, du groupe scolaire St Jean Baptiste de la Salle à Bourges.

En tant que responsable de tutelle j’ai été témoin du désarroi des chefs d’établissement mais aussi de leur mobilisation pour sécuriser les lieux et entreprendre toutes les démarches inévitables à la suite de tels préjudices.

Quelques jours avant la rentrée, présent à leur coté à l’occasion de la journée de rentrée diocésaine, quelle n’a pas été ma surprise de les voir tous deux apaisés et même heureux car, du pire, venait de se révéler le meilleur.

En effet, très vite, les enseignants et personnels ont formulé le vœu de se rendre utiles face à l’ampleur du travail à réaliser pour que l’établissement puisse ouvrir ses portes dès la rentrée. Heureuse de cet élan de générosité, l’équipe de direction a proposé d’organiser deux journées de bénévolat à ceux qui le souhaitaient.

En fait de deux jours, les personnels et enseignants se sont relayés, certains durant quinze jours, en vue de redonner à l’établissement une « image accueillante » pour la rentrée. Armés de leurs outils, ils ont :

  • – Entretenu tous les espaces verts… Et sur un terrain de 4 hectares, il y en a !
  • – Démonté une partie du garage à vélo et remis à neuf ce qu’il en reste.
  • – Repeint tout le hall.
  • – Installé des lumières dans des faux plafonds.
  • – Réorganisé des classes.
  • – Déménagé du matériel.

Pendant ce temps, l’équipe de direction a pu rencontrer les différents experts et les entreprises pour que les traces du sinistre disparaissent avant l’arrivée des élèves. Tout était en ordre le soir de la prérentrée, journée qui prit une tonalité particulière avec un esprit, une unité, un entrain, une volonté collective de réussir qui m’ont particulièrement touché. La fraternité a jailli, comme une magnifique illustration du projet d’établissement. Un beau témoignage d’engagement pour les jeunes qui ont la chance d’être scolarisé dans cet établissement scolaire.

Jean Chapuis

LILLE – Rassemblement des Chefs d’établissement, équipes de direction – APS

Le 24 août dernier, deux cent cinquante professionnels de l’éducation du réseau La Salle se sont retrouvés au sein de l’établissement La Salle Lille dans le cadre d’une journée pré-rentrée pour phosphorer sur notre vocation d’éducateur et ce qui nous anime au quotidien à garder inlassablement ce regard d’espérance sur le jeune.

Bénédicte Bernard et Bruno Lagniez respectivement délégués de tutelle des Hauts de France et d’Ile de France ont organisé ce beau rassemblement de Chefs d’établissement, d’équipes de Direction, d’Animateurs en pastorale sur la thématique de la « Spiritualité, sève de notre action éducative ».

Eclairé divinement par l’abbé Raphaël Buyse, ce dernier nous a démontré qu’il est essentiel de proposer aux jeunes un travail d’intériorité, de l’aider à s’interroger sur le sens de la vie, de sa vie ! Apprenons à ces enfants à vivre dans le partage, à cultiver une certaine sobriété autrement dit une forme de pauvreté. Eduquons les à l’obéissance c’est à dire la capacité d’entendre l’autre et enfin à la vertu de la non violence.

« Le plus précieux de la vie humaine c’est le trésor de notre relation… la spiritualité est une sève profonde, un chemin de croissance dans une quête pour trouver son Salut »

La matinée s’est achevée par une table ronde.

A l’issue du déjeuner, une messe a été célébrée en la cathédrale Notre Dame de la Treille de Lille ; ces temps de ressourcement de fraternité et de communion ont permis à chacun des participants de raviver après cette période estivale la flamme de notre passion, l’éducation du jeune.

Lionel Fauthoux

Préparation d’un nouveau chantier solidaire du SEMIL à Kerplouz La Salle

Pour préparer le prochain chantier du SEMIL KERPLOUZ LASALLE (Service Educatif des Missions Internationales Lasalliennes) en Albanie, en partenariat avec L’Arche, rien de tel que de tester la vie de groupe avant le départ !  C’était un des objectifs des trois jours passés en immersion début juillet avec les jeunes de La Belle Porte-Arche, association qui accueille à Auray des personnes en difficultés, en situation de handicap mental. Elles nous ont invités à partager en toute simplicité leurs activités et leur vie quotidienne.

Un programme très varié qui a pu valoriser les capacités de chacun à son gré et dans la bonne humeur : du bûcheronnage à la cuisine, en passant par des ateliers manuels ou d’entretien des ânes au Vieux Verger. Et un point phare : la réalisation d’un beau poulailler dans le jardin d’un des deux foyers d’accueil !  La devise  « Solitaires, on n’est rien. Solidaires, on va loin » se vérifie encore !

Le tout a été ponctué par des temps de partage très enrichissants autour de la « rencontre » et de « l’amitié » et de ce que signifie « faire communauté ». A Penboch, à Arradon, chacun a pu prendre un temps de silence ou d’échanges selon son envie avant une baignade qui a réuni toute l’équipe sous un soleil radieux ! Un grand merci à tous !

Catherine DALLET

Session de rentrée des équipes de direction à Metz

Accueilli par Jean Christophe CHEVRIER, Chef d’Etablissement coordinateur et Frédéric WILLERS, chef d’établissement du 1er degré, et par Pascal LHOSTE, Délégué de Tutelle, les 92 participants se sont retrouvés sous un soleil radieux pour ces deux journées de travail, mais aussi de fraternité et de grande convivialité.

Le Frère visiteur, Jean-Paul ALETH, nous a fait l’honneur d’ouvrir cette session par une intervention sur « l’a-priori de bienveillance » en nous rappelant d’abord qu’être bienveillant c’était « vouloir le bien des autres et de soi-même ». Les deux journées se sont ensuite articulées autour des 4 étapes de la vie et du fonctionnement d’une équipe : du temps de la constitution au temps de la co-responsabilité en passant par la connaissance et la confrontation. L’équipe d’organisation s’était attachée à proposer des travaux en ateliers, avec des techniques d’animation originales et génératrice de nombreux éclats de rires, et quelques temps de synthèse et d’apports en grands groupes sur la gestion des conflits ou la co-responsabilité.

Après l’apéritif pris en plein air sous le beau soleil du Nord-Est, le dîner a été magnifiquement animé par les voix de 3 anciens élèves de la chorale de De La Salle et les sketchs préparés par deux enseignants du Lycée.

Merci à chacune et à chacun pour les contributions riches, la bonne humeur, la fraternité et les signes donnés d’un réel attachement au réseau. Merci à toute l’équipe de De La Salle pour l’organisation de l’accueil et la bienveillance tout au long de cette session.

Rendez-vous est donné pour la prochaine session en août 2018.

Pascal LHOSTE
Délégué de Tutelle

10e Semaine Lasallienne Syros

Donner du sens au métier de l’enseignant et vivre l’esprit communautaire dans l’école”,

tel était le thème de la rencontre organisée par le Conseil d’Animation et de Formation Lasallienne de Grèce. La formation était articulée autour de trois interventions :
– Le rôle des rencontres
– L’esprit communautaire
– La relation maître-élève : une relation de foi, d’espérance et d’amour.

Ces interventions ont donné l’occasion aux participants de partager leur propre expérience sur les rencontres avec l’autre (collègue, élève), de parler de la façon dont ils vivent l’esprit communautaire à l’intérieur de l’école et d’approfondir leurs connaissances sur la tradition éducative lasallienne. Un des moments parmi les plus forts, c’était le témoignage de quatre enseignants qui nous ont parlé de leur expérience personnelle sur l’esprit communautaire.

À côté des moments de travail, de réflexion et d’échanges, sous l’ombre de deux pins avec une vue splendide sur le port de Syros, nous avons eu l’occasion aussi de vivre ensemble la convivialité et l’esprit communautaire, puisque la majorité des participants a été hébergée sous le même toit.  Joignant l’utile à l’agréable, il y avait tous les après-midis des expéditions sur les plages de l’île (canicule oblige !) et des sorties le soir. Nous avons aussi consacré deux après-midi à des moments de recueillement, de ressourcement et de prière, en méditant sur des passages de l’Évangile pour voir comment Jésus “rencontrait” ses contemporains et parlait droit à leur cœur.

Le 8 juillet, nous avons tous quitté l’île, plus riches en “rencontres”, ressourcés et pleins d’espoir.

Marc Varthalitis

1 2 3 22