130 ans du Collège De La Salle à Thessalonique

Thessalonique : Samedi, 3 février 2018. Dans la salle des fêtes du Collège DE LA SALLE à Thessalonique, toute la famille lasallienne a célébré les 130 ans d’un cheminement réussi du Collège. Le Collège DE LA SALLE est une institution à but non lucratif, qui appartient au réseau éducatif international LA SALLE. Il fonctionne depuis 1888, en offrant instruction et une véritable éducation aux élèves à partir du jardin d’enfants jusqu’au lycée.

C’est toute l’histoire du Collège DE LA SALLE qu’on a pu se remémorer par le biais d’une impressionnante exposition de photos, par un exposé sur l’histoire du Collège, par des interventions et des présentations émouvantes, qui ont marqué de façon décisive la longue évolution du plus ancien établissement de la ville.

Un grand nombre d’invités ont honoré par leur présence la manifestation : le Frère Robert Schieler, Supérieur Général des Frères des Écoles Chrétiennes, le Frère Aidan Kilty, Conseiller Général, le Frère Visiteur de France, Jean-Paul Aleth, Mgr Jean Spitéris, archevêque Catholique de Corfou, le Père Basile Milios, représentant du Métropolite de Néapolis-Stavroupolis, Mgr Varnavas, les Frères Grecs et les cadres de direction des écoles lasalliennes de Grèce, ainsi que beaucoup d’autres invités, représentant les hommes politiques, le monde de l’éducation et de la culture, et aussi des parents, des anciens élèves et des élèves du Collège.

Le groupe de volontariat, ainsi que la chorale et l’orchestre du Collège DE LA SALLE ont brillé par leur participation, en clôturant d’une manière impressionnante la manifestation et provoquant des applaudissements chaleureux.

130 ans du Collège DE LA SALLE, 130 ans de formation et d’éducation véritable, 130 ans d’évolution et d’innovation, 130 ans de service !

Le lendemain, le dimanche 4 février, les quatre Frères Grecs et les membres du Conseil de l’Éducation Lasallienne de Grèce ont eu l’occasion de se rencontrer avec le Supérieur Général de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, son conseiller, le Frère Aïdan et le Frère Visiteur de France pour renforcer la connaissance mutuelle et pour échanger sur les œuvres lasalliennes en Grèce.

La présence et la parole du Frère Supérieur, du Frère Aïdan et du Frère Jean-Paul Aleth ont été très réconfortantes pour les Laïcs, responsables de la mission et chefs d’établissement des quatre écoles lasalliennes de Grèce, qui continuent avec les Frères leur œuvre réussie dans notre pays et qui sont prêts à répondre aux appels et aux défis de notre temps, afin que la mission se pérennise et porte des fruits au profit des enfants et des jeunes qui fréquentent les écoles lasalliennes de Grèce.

Sophia Paschaloudi

Please follow and like us:

5 JOURS DE RETRAITE POUR LES RESPONSABLES NATIONAUX DU RÉSEAU

La retraite annuelle des Frères Visiteurs, des directeurs de pôles, des délégués de tutelle du réseau La Salle France s’est déroulée du 5 au 9 février dernier au couvent des Soeurs de Jésus à Vaylats dans le Lot (46).

Quel privilège pour les équipes en responsabilités de vivre une semaine en immersion avec le Christ et se laisser pénétrer de sa fine voix dans le silence du couvent recouvert d’un manteau de neige.

Une purification extérieure et intérieure, l’endroit idéal pour dépoussiérer nos âmes et oser la rencontre avec le Christ puis avec nous mêmes dans un unique but, se présenter meilleur à l’Autre. Selon notre intervenant Monseigneur Camiade (évêque de Cahors) « L’Autre est un don pour moi ! » sujet central de son élocution sur la thématique de l’Unité. Difficile de se persuader de cette affirmation au quotidien, dans un monde où se côtoient la compétition, la jalousie, le narcissisme sommes nous toujours prédisposés à laisser une place pour son frère ? Ce n’est pas si évident que cela toutefois l’évêque nous a confié une clé, celle de rentrer dans un projet par la communion.

Par le baptême nous avons reçu le don de la Trinité, le passage par la Croix nous amène à vivre des moments de tension et de purification, nous devons l’accepter et travailler pour trouver en son prochain le meilleur qui nous permettra de grandir et murir nos projets professionnels. Cela passe par le dialogue, l’échange sincère en considérant la parole de toutes les personnes qui oeuvrent à nos côtés et ce quelque soit les niveaux de responsabilité. Comme dans tout ouvrage nous sommes des poseurs de pierre et dans la complexité de nos différences nous avons ce dénominateur commun de construire le jeune. Pour le Frère Visiteur de France Jean-Paul Aleth, dans chaque rencontre il y a la présence du Christ et notre vie s’accomplit à la manière de Dieu, c’est un peu Jésus qui s’approche des adultes et des enfants. La présence de l’Autre est par définition une bonne nouvelle. A nous d’avoir une disponibilité d’esprit dans la pratique de l’altérité. Cette retraite est une fois de plus l’occasion de « s’heureux » trouver mais aussi de conscientiser nos faiblesses et nos peurs d’oser la rencontre avec soi-même.

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:

Drôles de maths

Lundi 05 février, 310 élèves du collège se sont lancés dans l’aventure de la 17ème édition du concours solidaire « Drôles de maths ». Ils ont mis leur bon sens et leur perspicacité à l’épreuve lors de « mini-problèmes » plus originaux les uns que les autres. Cette année, les candidats du concours ont été invités à parrainer la scolarité de centaines d’enfants de la République démocratique du Congo par un don individuel.
Rendez-vous au mois d’avril pour les résultats !

La Salle Saint Bernard- Bayonne

Please follow and like us:

Frère Robert Schieler Supérieur Général: une visite qui a touché le coeur


Élu depuis 2014, le Frère Supérieur Général Robert Schieler est à la tête de plus d’un million de Lasalliens dans le monde. « Brother Robert », comme on le surnomme, a déjà visité 400 établissements de l’Afrique à l’Asie, en passant par l’Amérique et l’Europe. À chaque étape, il pose ce regard unique et plein de considération sur chaque homme, femme et enfant croisés.

Nous l’avons suivi durant quinze jours à sillonner le territoire français. Il était accompagné de son conseiller, le Frère Aïdan Kilty et de son traducteur, le Frère Antoine Salinas. Les premiers qualificatifs étaient unanimes : « simple et bienveillant ». Il a cette aisance naturelle d’entrer en relation avec son prochain quelle que soit sa culture, sa langue ou sa religion. Ces traits de caractère et son érudition en font un remarquable ambassadeur pour la famille lasallienne.

Son planning organisé par le Frère Visiteur de France Jean-Paul Aleth et son assistante Anne Benoist lui a permis de rencontrer un panel représentatif des Lasalliens en France : Frères, personnels d’éducation et jeunes de notre réseau.

Dans les différentes communautés de Frères d’Athis-Mons (91), de Caluire (69), Blain (44), Saint-Denis (93), Paris ou Roubaix (59) le Frère Supérieur a salué l’investissement sans faille de ces religieux qui sont les architectes du renouveau depuis plus de 50 ans. Cette génération a vécu de grands bouleversements sur le sens à donner à la mission éducative. Elle a travaillé avec opiniâtreté pour garder un cap bien précis : pérenniser l’œuvre de saint Jean-Baptiste de La Salle.

Durant cinq décennies, les Frères ont porté seuls la direction des établissements, puis ils l’ont partagée avec des laïcs. Au fil des années, les classes et le personnel d’éducation se sont féminisés. Même s’il y a de moins en moins de vocations de Frères, notre réseau s’accroît en France et dans le monde. L’opinion publique prend conscience de la réponse que nos écoles apportent à un besoin sociétal et à différents niveaux de pauvreté. Le défi relevé par les chefs d’établissement et les équipes pédagogiques est de taille et c’est avec une certaine fierté que le Frère Robert Schieler a constaté sur le terrain les solutions pour que chaque jeune s’épanouisse au quotidien.

Exemple dans les établissements de Roubaix (59), Wattrelos (59) et Saint-Denis (93), trois berceaux de l’inter-culturalité et de l’inter-religieux de notre pays. Les équipes pédagogiques et les familles s’emploient à humaniser cette jeunesse et cela fonctionne. La raison en est simple : la pratique du « tous différents, bonne nouvelle ! » opère à merveille. Le dénominateur commun de tous ces enfants est l’adhésion au projet éducatif lasallien. Et forcément, « la mayonnaise prend »…

À Saint Felix La Salle Nantes (44), l’ADN de nos écoles se révèle particulièrement dans l’accueil de migrants en grande détresse. Que de témoignages poignants de ces jeunes adultes venus de Guinée, du Pakistan, du Cameroun ; de ceux qui ont connu la rue, la violence, la peur et ont trouvé dans nos écoles une forme de Salut, une part d’humanité.

Autre ambiance à l’internat d’Igny (91). Ici, le jeune est accueilli dès son plus jeune âge. Les parents ont souvent des vies professionnelles intenses et ne peuvent assurer quotidiennement l’aide aux devoirs. Dans l’esprit des familles, nous sommes passés de l’internat punition à l’internat solution.

Étape tout aussi passionnante à Lyon qui abrite l’association ADOS (Association pour le Dialogue et l’Orientation Scolaire). Elle existe depuis 30 ans et accueille 50 jeunes par jour pour l’accompagnement aux devoirs. Dès la sixième, les collégiens peuvent confier à des Frère et à des laïcs les difficultés rencontrées durant la journée classe.

Le séjour s’est achevé à Vannes, dans le Morbihan, ville dans laquelle s’est déroulé un rassemblement entre Frères et laïcs. Les témoignages ont permis de donner au Supérieur les contours des Fraternités Educatives La Salle, ses visées sur les actions éducatives et le sens de leur mission : permettre de vivre son métier, sa foi et porter le charisme lasallien dont nous célèbrerons le tricentenaire en 2019.

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:

Formation retraite des APS à St. Joseph de Montrouge – Puimisson

Imaginer une semaine où tous les APS des deux délégations sud et sud-ouest sont invités à se retrouver pour vivre quatre jours de formation retraite dans une abbaye du sud de la France.

La dynamique avec laquelle les APS présents ont répondu suite à l’appel qui leur a été lancé dix jours avant la session. Il leur fallait venir avec : une dose de bonne humeur, une once de conversion, une disponibilité pour aider à d’éventuelles remises en cause pour avancer et construire, un stock de corde vocale pour chanter et partager, un cœur ouvert à l’Esprit pour se laisser guider, crayons et feuilles pour prendre des notes et ancrer les échanges pour l’éternité, instruments de musique pour animer l’ensemble accompagnés des partitions nécessaires pour suivre la note, chaussures de marches pour nos éventuelles excursions en solitaire ou le temps de marche à vivre ensemble, la Bible comme livre ressource pour nos temps de prière et de méditations

Ensuite, une abbaye Saint Joseph de Montrouge à Puimisson, cadre idéal pour se poser et méditer, sous les oliviers dont les feuilles sont ravivés grâce à un ciel bleu azur incomparable et surtout la présence d’une communauté de religieuses et de religieux accueillants, dynamiques, souriants et soucieux de faire en sorte que toutes les petites choses du quotidien deviennent extraordinaires à leurs convives.

Un cheminement de quatre jours alliant travail – réflexion sur notre métier, et prière -méditation pour se laisser guider par le souffle de l’Esprit.

Le point culminant de notre semaine s’est vécu ce deuxième jour. Après une bonne heure de marche, nous sommes arrivés sur une colline habitée par une petite chapelle et nous avons eu la joie d’être attendus par un de nos délégués de tutelle, Christophe DESPECHE ainsi que par le Frère Joseph DIRAT.  La célébration de l’Eucharistie a commencé dehors, devant le tombeau ouvert, qu’y a-t-il dedans ? Préparons-nous en collectant notre début de semaine, nos réflexions, nos inquiétudes, nos questions, les senteurs et images de notre marche … puis après un signe de croix, présentons nos faiblesses à ce Dieu d’amour. L’écoute de la première lecture et du psaume ont nourri notre envie d’aller voir … dans le tombeau … et écouter la bonne nouvelle de l’évangile. L’offertoire fut un moment de partage de ce qui nous animait profondément, devant la patène et le calice présentés en offrande.

Nous n’avons plus qu’à construire une pastorale, aidés par les conseils de direction, rejoignant chaque jeune qui nous est confié, là où il en est pour le conduire vers la personne de Jésus. Des idées ont jailli, des attentes sont formulées, une volonté est en route, une véritable équipe d’APS du réseau La Salle s’est constituée pour travailler à l’œuvre de JBLS en mutualisant les actions et en souhaitant faire réseau avec tous ceux qui n’ont pu se joindre à nous pour cette aventure. Chaque APS est reparti avec ses collègues de délégation, le sac rempli d’idées à soumettre et mettre en œuvre dans sa délégation.

Bernard Vanden Berghe

Please follow and like us:

Formation Fraternités: «La Fraternité éducative La Salle, qu’est-ce que ça change ?»

L’équipe missionnée propose, pour la deuxième année, une formation s’adressant aux référents et aux membres des fraternités.

Les fraternités éducatives La Salle existent depuis plus de 5 ans maintenant. Elles se présentent comme une balise sur l’itinéraire personnel et spirituel de l’éducateur lasallien. Elles sont aussi témoins de l’association entre Frères et Laïcs pour vivre et faire vivre le charisme lasallien.

– Pourquoi des fraternités éducatives La Salle ?
– Pour qui ?
– Comment vivons-nous nos rencontres en fraternités locales ?
– Comment animer une rencontre, un temps de prière ?
– La Fraternité Educative La Salle, qu’est-ce que ça change dans le « réseau » ?
– Qu’est-ce que ça change pour moi ?

Autant de questions auxquelles nous réfléchirons et apporterons des éléments de réponse.

Cette formation revêt un caractère extrêmement important pour vivre en fraternités locales le ressourcement indispensable à la mission éducative, et la dimension d’association qui permet de relever le défi de l’aventure d’éducation humaine et chrétienne voulue par Jean-Baptiste de La Salle.

Nous vous attendons avec impatience pour continuer ensemble le chemin.

L’équipe missionnée : Jean-Luc Lambert (communauté de Parménie, fraternité N-D de Parménie), Marie Vrignon (St-Joseph La Salle Wattrelos, fraternité Zoé), Raphaëlle Mellot (St Adrien La Salle Villeneuve d’Ascq, fraternité Zoé), Sarah Béhague (La Salle St Rosaire Sarcelles, fraternité Mgr Romero), Frédéric Emon (La Salle N-D de la Gare Paris, fraternité Domrémy), Laurent Vrignon (Pôle Fraternités Paris, fraternité Domrémy)

Please follow and like us:

Le Club Robotique champion à Bordeaux

Une équipe mixte de 10 filles et garçons du collège remporte la finale et le 1er prix projet de recherche de la First Lego League et sont sacrés champions à Bordeaux.

L’équipe de robotique du collège Saint Joseph-La Salle de Lorient est Championne à la finale régionale de la First Lego League Grand Ouest à Bordeaux ce samedi 20 janvier.
Le projet de recherche développé sur le thème imposé de l’eau a permis de réaliser un prototype de déssanilisateur solaire destiné à pourvoir à la ressource en eau des îles du Ponant
Sur l’ensemble des épreuves, c’est l’équipe de Saint Joseph-La Salle qui a récolté le plus de points et est donc sacrée championne.
Maintenant, destination la finale le 17 mars à Bordeaux (choisie cette année pour accueillir les meilleures équipes françaises)

Un grand bravo à eux !

Please follow and like us:

One full week of English

5

Une semaine marquante pour les étudiants de la classe Prépa et’ Sup

Cette semaine intensive a lieu la première semaine de Janvier. Les cours habituels sont annulés de très nombreuses activités assez éloignées des cours classiques sont proposées. L’intérêt de cette semaine est d’être totalement immergés dans la langue et culture anglaise. En effet aucun mot de français n’est toléré pendant cette semaine.

Durant cette semaine, nous avons fait de nombreuses activités très enrichissantes. En effet, nous avons réalisé plusieurs présentations orales comme un journal télévisé, la réalisation d’un faux procès (activité très populaire aux USA), une présentation sur différents thèmes culturel sur des pays anglophones et des jeux autour de la grammaire et du vocabulaire.  Chaque matinée est aussi ponctuée d’une pause Tea Time. Des intervenants étrangers permettent également de converser en anglais

Sorties extérieures

Nous avons visité l’entreprise Giffard où nous avons appris son histoire culturelle ainsi que la présentation des locaux, puis à la fin de la visite nous avons fait une dégustation de leurs produits. Nous avons également visité la bibliothèque anglophone. Nous avons fait la découverte de son environnement, puis, nous avons pratiqué sous forme de jeux un quiz pour découvrir plus vivement la bibliothèque. Puis, nous sommes également allés au cinéma les 40O coups voir un film en V.O.

Une rencontre enrichissante

Nous avons fait la rencontre de 4 étudiants étranger du lycée Sacré-Cœur La Salle, (Henrik, Sydney, Lina, Sydney) venant tous de pays différents. Nous avons pu communiquer entre nous en anglais bien entendu. Nous avons fait ensemble des jeux de société qui nous ont permis de nous rapprocher et d’enrichir notre vocabulaire. Le soir nous avons dîné tous ensemble autour d’une bonne ambiance.

 

Please follow and like us:

Ls Fr. Robert visite La Salle Saint Nicolas d’Igny

«Commencez par rendre heureux ceux que vous voulez rendre meilleurs» la devise de La Salle Saint Nicolas d’Igny colle parfaitement à ce bel établissement qui a reçu le 18 janvier dernier le Frère Supérieur Général Robert Schieler, le Frère Aïdan Kilty responsable de la région Europe Méditerranée et le Frère Jean-Paul Aleth Visiteur de France dans le cadre du «pèlerinage» du numéro un mondial des lasalliens dans l’hexagone.

Accueillis par son directeur le Frère Vincent de Léglise, sa présidente Christine François, ses adjoints Emmanuel Gosse et Myriam Cardinal et l’ensemble des équipes pédagogiques, la délégation a découvert toutes les facettes de l’établissement. L’historique présenté durant le déjeuner nous a permis de comprendre sa politique et son implantation sur le territoire. Passé par une fusion en 2013, l’école, collège, lycée professionnel et général ne font plus qu’un. L’entrée en maternelle est possible dès deux ans et demi et le jeune s’y construit, s’y épanouie jusqu’à sa majorité. Myriam Cardinal directrice de l’école a développé la pédagogie inspiré de Montessori et cela fonctionne, le Frère Supérieur a ainsi pu observer les enfants vaquer à leurs activités selon les méthodes différenciées, autrement dit le travail autour de l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant.

Nous avons par la suite rencontré de jeunes collégiens, là aussi toutes les conditions sont réunies pour que le jeune cultive l’entraide et la solidarité par le biais de travaux en petits groupes organisés par les professeurs.

L’établissement répond grandement aux besoins de notre société grâce à son internat. Ce dernier est un des plus importants du département, il permet d’accueillir des jeunes dont les parents ont des vies professionnelles intenses et ne peuvent assurer quotidiennement l’aide aux devoirs. Pour les familles nous sommes passés de l’internat punition à l’internat solution ! Le Frère Supérieur Général a salué l’investissement des équipes dans la mission éducative et d’oeuvrer à la construction et l’épanouissement du jeune 24H/24.

L’établissement reçoit également des jeunes en fragilité, après échanges avec nombre d’entre eux nous avons pu constater qu’à Igny il y a un avant et un après, le jeune est considéré, aidé, et occupé dans diverses activités sportives et culturelles il a également cette possibilité de vivre «l’arrêt sous l’arbre», ce temps précieux sur lequel on prend le temps de s’ennuyer et de réfléchir sur son présent et son avenir.

Sa situation géographique en pleine nature permet d’y développer les filières agricoles liées à l’aménagement paysager et l’horticulture. C’est dans les jardins de l’établissement que la délégation a rencontré les apprenants en classe de 3ième DP et ceux en Bac professionnel nous faisant partager leur passion pour la nature, l’environnement et l’éco-citoyenneté. La journée s’est poursuivie par la visite du centre équestre activité phare et transversale à l’établissement. Chaque jeune à la possibilité de monter l’équidé et de présenter l’hippologie en option au baccalauréat.

A la tombée de la nuit, les Frères se sont rendus au sein de la nouvelle communauté d’Igny (ouverte depuis septembre) pour un diner et un temps d’échange fraternel, la journée s’est achevée par une visite de l’internat.

Le Frère Supérieur Général Robert Schieler, le Frère Aïdan Kilty son conseiller et le Frère Jean-Paul Aleth (visiteur de France) ont manifesté leur grand intérêt d’avoir visité La Salle Saint Nicolas d’Igny et ont été séduits par tous ces adultes en responsabilités qui sont de véritables passeurs de lumière pour que, dès aujourd’hui chacun de ces jeunes rayonnent et s’épanouissent.

Lionel Fauthoux

Please follow and like us:

Le Frère Robert Schieller rencontre les jeunes de La Salle Saint Denis

Le Frère Robert Schieler a été accueilli dans l’établissement La Salle St Denis, par son Chef d’établissement Bruno Vidard et son équipe de direction. Après une présentation générale de l’établissement, le frère Robert a été invité à circuler dans les classes et les ateliers à la rencontre des élèves et de leurs professeurs.

 La première visite est une classe coopérative, sans note, avec un projet d’accompagnement spécifique des élèves. Dans cette classe pas de tables ni chaises, mais uniquement des postes de travail sur roulettes, qui permettent aux élèves de se déplacer pour collaborer en groupe. Une équipe pédagogique de professeurs a préparé un projet spécifique afin que les apprenants suivent le cursus habituel sans avoir la « contrainte » de la note. Le Frère Robert a pu échanger sur la vie de cette classe dans sa langue maternelle, et les jeunes ont répondu en toute simplicité.

La visite, s’est poursuivie dans les ateliers techniques, Sébastien un jeune de bac pro. Électrotechnique a présenté dans un parfait anglais, le travail préparé pour l’examen final du baccalauréat. S’en est suivie d’une rencontre avec une future assistante d’architecte qui a présenté les différents projets d’amélioration de l’établissement, elle a montré au Supérieur les différentes techniques utilisées pour la réalisation des projets (le plan sur papier, la maquette, le dessin assisté par ordinateur..).

« Même si nous étions un peu décontenancés à aborder nos projets devant le numéro un des lasalliens, ce dernier a su nous mettre en confiance et nous a permis d’échanger en anglais en toute convivialité et simplicité. »

Un troisième temps fort fut l’échange toujours en anglais entre les lycéens des filières générales et le Supérieur, ces derniers ont interpellé le Frère Robert sur le réseau international de l’institut, et des questions sur la vie de frère. Un temps inoubliable sur l’expérience du religieux qui pratique l’inter-culturalité, l’inter-religieux au quotidien et ce dans le monde entier.

En soirée le Frère Brice a présenté l’Alphaccueil à la délégation, une association d’alphabétisation d’adultes qui souhaitent apprendre le français. 25 bénévoles épaulés par une quinzaine d’élèves de l’établissement accompagnent 240 adultes de 29 nationalités, dans l’apprentissage du français (70 personnes sont en liste d’attente, par manque de bénévole). Le Frère supérieur est passé dans divers groupes pour toucher du doigt la pédagogie mise en œuvre et ainsi aider ces adultes à mieux vivre l’intégration dans l’hexagone.

Cette visite dans l’établissement multi-culturelles, multi-confessionnelles représente bien l’esprit lasalliens, qui est l’accueil de toutes personnes pour les aider à se construire et trouver sa place dans la socièté. Le Frère Robert a été impressionné par la simplicité avec laquelle les jeunes ont présenté leurs formations et ce qu’ils vivent dans l’établissement et cela dans la langue de Shakespeare.

Fr Bruno Daguin

Please follow and like us:
1 2 3 26