Olympiades mathématiques belges

L’épreuve éliminatoire de l’olympiade mathématique belge s’est tenue le mercredi 16 janvier 2019 après-midi. Ce sont pas moins de 80 élèves qui ont consacré leur mercredi après-midi à réaliser des problèmes mathématiques. Félicitations à eux ainsi qu’aux professeurs qui les ont encadrés. Les élèves qualifiés pour la 1/2 finale à Arlon seront connus dans les prochains jours 

Posted janvier 21st, 2019 by Dominique Lambert –
Institut Notre-Dame Séminaire – Bastogne

Des papiers, des papiers, toujours des papiers !

Nos ambassadeurs du papier ont souhaité s’investir dans une action de développement durable. Merci à tous pour la planète !

Ils sont intervenus auprès de leurs camarades du collège pour les inciter à récupérer tous les papiers usagés en leur expliquant ce que l’établissement et la planète avaient à y gagner.

Sur la période de la rentrée scolaire aux vacances de Noël, nos ambassadeurs ont récupéré au collège 51,6 kg de papier dans nos poubelles de recyclage de papiers usagés, soit une économie de 1032 litres d’eau potable pour la planète et 154.8 kWh d’énergie électrique, ce qui correspond à l’énergie consommée par un téléviseur (LED de 123 cm) fonctionnant pendant 2 064 heures, soit durant 86 jours sans arrêt. Alors, continuons à bien récupérer nos papiers usagés !

La Floride selon Elsa

Cette semaine, les CM1 CM2 ont eu la chance d’avoir un exposé sur la Floride suite au voyage d’Elsa pendant les dernières vacances, exposé illustré avec plusieurs souvenirs ramenés de là-bas ! Un grand merci

Buse en Wout vertegenwoordigen alle Gentse Scholieren op belangrijke adviesraad!

Buse Kaplan (5TCM) en Wout De Kimpe (4TGMc) gingen met Griet van de Vlaamse Scholierenkoepel op vrijdag 18 januari vergaderen met het LOP. LOP betekent Lokaal Overlegplatform en het is een vergadering waar directeurs, ouders, ondersteunende organisaties en leerlingen samen komen om te discussiëren over onderwijszaken. Buse en Wout vertegenwoordigden op dat moment alle Gentse scholieren en ze spraken de vergadering toe. 

Er moesten beslissingen genomen worden over kinderen in het zesde leerjaar en hun keuze voor het middelbaar onderwijs. Het voorstel was dat leerlingen zich digitaal kunnen aanmelden om hun keuze door te geven vanaf 15 maart. Maar de Vlaamse leerlingenraden vonden dat veel te vroeg. Met die boodschap spraken Buse en Wout de volledige zaal toe. Allemaal directeurs en volwassenen zaten naar hen te luisteren. Buse verdedigde de mening dat leerlingen meer tijd nodig hebben om een goede keuze te maken.Wout zei dat het in de eerste plaats over leerlingen hun keuze moet gaan en niet over de scholen zelf. Er werd gestemd… en ja hoor: onze leerlingen haalden hun slag thuis. De datum van 1 april blijft. Het Nieuwsblad was ter plaatse en schreef een artikel over deze beslissing: https://www.nieuwsblad.be/cnt/dmf20190118_04112526. Goed gedaan,

Wout en Buse! Wil jij ook ervaring opdoen en de eerste stappen zetten in vergaderen, discussiëren, toespraken houden, stemmen over onderwijszaken? Je kan je naam doorgeven via onze FB-groep of via mail (vannestem@visocloud.org). Kijk op de website van VSK voor toekomstige vergaderingen en activiteiten.

LE DÉPART DE MARIE-MADELEINE

Vendredi 18 janvier, Marie-Madeleine, ASEM dans l’école depuis trente ans, a quitté l’école. Tous les enfants se sont rassemblés pour lui dire au revoir. C’était un moment fort pour les petits et les grands.
Nous lui souhaitons beaucoup de bonheur dans sa nouvelle vie.

AVEC LA FRATERNITÉ GRAINS DORÉS, AUTOUR DU SLOGAN DU TRICENTENAIRE !

Cela est devenu coutumier de cette période. Lors de notre rencontre de Janvier, depuis trois ans maintenant, ce n’est pas dans notre lieu habituel que nous sommes accueillis ce soir. La Communauté Marie Mère de l’Eglise est en retraite annuelle et c’est le collège «La Sainte famille» qui nous ouvre de nouveau ses portes. Marc Ternisien et son équipe nous accueillent toujours très gentiment, un grand merci !
Il est 18h30 et nous allons pouvoir commencer notre rencontre après les traditionnels échanges de voeux mais surtout la joie de se retrouver.

Nous sommes 16 ce soir et nous avons une pensée pour les collègues de Casteljaloux et de Monbahus qui ne sont pas avec nous pour raison de loto…
Le thème retenu pour l’animation par Pibrac est le slogan du tricentenaire «Un cœur, un engagement,
une vie». Chacun était invité à venir avec une photo ou un objet qui illustre pour lui tout ou partie du
slogan. Mais nous commençons par le temps de prière en union avec les absents et tout particulièrement Florence, chef d’établissement à Monbahus.
Les conditions sont créées pour prier ensemble.
Nous voila bien installés ensemble autour du livre de la Parole, de la croix, d’une icône et d’une statue de Marie. La bougie nous rappelle que Jésus est lumière et l’étoile lasallienne que vous sommes héritiers d’une spiritualité particulière.
L’hymne du tricentenaire ouvre ce temps qui nous invite à la relecture à partir de questions autour des trois mots.
Un cœur : Qu’est-ce qui fait le cœur de mon métier ? Qu’est-ce qui touche mon cœur ? Comment est-ce que je touche le cœur de ceux avec qui je vis, avec qui je travaille ?
Un engagement : Quels sont mes engagements ? Comment ai-je été amené(e) à m’engager ? Ces engagements me rendent-il heureux ? m’épuisent-ils ? Y suis-je fidèle ?
Une vie : Qu’est-ce qui fait ma vie ? Sur quoi est-elle construite? Qu’est-ce qui me rend vraiment vivant dans ma vie professionnelle, dans ma vie personnelle ?
Chacun de ces mots est mis en écho avec la Parole de Dieu et une citation de Jean-Baptiste de La Salle.
Pour chacun, nous exprimons ensemble au Seigneur une demande :
Seigneur, donne-moi de toucher les cœurs de tous ceux que je côtoie, de tous ceux qui me sont confiés. Que mes paroles et mes actes témoignent de la source qui me fait vivre et agir.
Ici, c’est Isabelle ! Elle a rejoint la fraternité cette année. Bienvenue !

Seigneur, donne-moi de savoir discerner ta volonté. Que je sache accepter de m’engager pour répondre à ma vocation de baptisé. Que mes engagements, loin de m’épuiser, me donne de la joie et donne à ceux que je côtoie l’envie de s’engager à leur tour.
Seigneur, que ma vie sache unifier la prière et l’action, que mon métier me permette de vivre la mission dans la foi pour transmettre un peu de ton souffle de vie à tous ceux qui me sont confiés. Que toute ma vie se fasse prière.
Cela fait vraiment du bien de se poser et de rentrer dans cette rencontre par une prière qui parle à nos coeurs.
Voilà donc venu le temps d’échange et de partage
Les consignes sont données par Laure car il est de coutume maintenant que les échanges des groupes donnent lieu à une petite production à rapporter dans les établissements afin d’y faire partager ce qui se vit en fraternité.
Nous faisons deux groupes de 8 et c’est parti !
Chacun est venu avec quelque chose qui illustre pour lui de façon plus ou moins personnelle, tout ou partie du slogan du tricentenaire.
C’est encore là l’occasion pour beaucoup d’une relecture .
Le choix de la photo, de l’objet a conduit chacun à se poser des questions qu’il partage au groupe. Quel donc a été mon premier vrai engagement ? Qu’est-ce qui touche mon coeur aujourd’hui et pourquoi ?
Qu’est-ce qui m’a permis de construire ma vie ? Mariage, confirmation, engagement professionnel permettant de trouver sa vraie vocation, service des malades, scoutisme, … Chacun peut exprimer en quoi aussi cela a changé sa vie, son coeur…
Des moments forts et émouvants parfois qui montrent combien aujourd’hui la parole est de plus en plus confiante et personnelle au sein de notre fraternité.
Le temps convivial sous forme d’apéritif dinatoire clôture notre soirée … … avec le meilleur ami du Frère Bernard
Et heureusement pour lui bien d’autres choses !
Merci à tous et à bientôt !!!
Comme déjà dans vos agendas, prochaine rencontre le 22 mars.

LA DÉSOBÉISSANCE DE LA FRATERNITÉ PROVENCE DU 15 JANVIER 2019

Ce mardi 15 janvier notre fraternité était cavaillonaise. Nous étions 25 et nos 3 établissements bien représentés. Sans vouloir faire de l’auto satisfaction nous pouvons dire que nous formons un bon groupe et nous sommes appelants car 3 « nouveaux » Flavia, Françoise et Jean Marc nous ont rejoint.

Comme généralement nous le faisons, le premier temps fut celui de la réflexion. Le sujet était la désobéissance et la révolte. Pour commencer, Pierre ,qui avait préparé le thème , nous a proposé l’enregistrement de 5 élèves de terminale qui ,tour à tour, nous donnaient leur définition de ces 2 mots.

Nous avons ensuite lu un texte de Balibar et enfin le temps du débat , de l’échange.

Pour moi ,et je crois que pour tous, un vrai moment de réflexion et d’enrichissement par la discussion. Des avis tranchés puis au fil des échanges un « glissement » dans certaines prises de position. «  La désobéissance ou apprendre aux enfants à réfléchir par eux- mêmes , à former leur esprit critique » «  ne passe t’on pas par l’obéissance avant de passer à la désobéissance ? » Est-ce que la désobéissance est forcément la rupture avec la règle ? » « Faire le choix de la désobéissance assumée c’est faire le choix du règlement » « la désobéissance est intrinsèque à l’être humain en revanche elle n’est pas négociable dès lors qu’elle va à l’encontre du vivre ensemble » « la désobéissance ne construit pas …c’est en construisant l’obéissance qu’on construit la désobéissance. » « Nous ne devons pas enseigner la désobéissance mais en présenter ses conséquences » « tellement d’innovations sont nées de la désobéissance ! »…sont quelques unes des phrases prononcées …quant à moi …tellement prise par le débat que j’en ai oublié de faire des photos !! Merci Pierre pour ce beau moment.

Un autre beau moment nous attendait ensuite dans le petit oratoire…Marseille, qui , même s’ils viennent en faisant une voiture de filles et une de garçons, nous avaient préparé un joli temps de prière. Un moment de recueillement fort certainement favorisé par le choix des chants. « Que ma bouche chante ta louange »  « mon âme se repose » et le « Notre Père » .

Le volet festif nous attendait dans le self du collège et nous nous sommes régalés autour d’une excellente raclette. Tout était parfait depuis l’idée du menu en passant par le choix des vins, et l’apéro avec cet excellent Gewurztraminer du Languedoc ! Nous avons terminé par la traditionnelle galette des rois. Galette à la frangipane ou gâteau avec des fruits confits ? Les 2 …juste histoire de mettre tout le monde d’accord !
22h30 …Déjà !!!! Que le temps passe vite !! Trop vite ! Il faut déjà se quitter !
Nous nous retrouverons à Marseille le 23 avril. Cavaillon s’occupera du temps de réflexion, Avignon du temps de prière et Marseille de la convivialité.

Après le temps de prière, bilan de fonctionnement de nos fraternités locales avec les joies : communion de Noémie, joie de plus en plus perceptible d’être ensemble. Et les difficultés : calendriers, prise en charge des animations. Avec les questions aussi : roulement de la fonction de référent, composition des fraternités.

Nous sommes reçus à St-Joseph pour le repas : un moment de partage convivial où le chef et son équipe nous ont vraiment gâtés ! Difficile donc de repartir après cela sans le siestou plutôt traditionnel dans nos régions, mais bon… On essaie de faire au mieux pour une après-midi studieuse puisqu’il s’agissait de poser les premiers jalons d’un rassemblement des fraternités locales de la délégation pour l’an prochain (ce devrait être Lourdes les 31 mars et 1 avril. Non, non, ce n’est pas un poisson !)

Quelques clés sur l’utilisation du « Chemin2sens », échanges sur nos façons de préparer les rencontres. Nous nous séparons vers 16 h 00 finalement en ayant vécu les trois temps traditionnels : prière, réflexion et convivialité.

Nelly Charols Reynaud

1 45 46 47 48 49 65