FÊTE DE L’ÉTABLISSEMENT JEAN-BAPTISTE DE LA SALLE – AVIGNON

Ce mardi 5 mars 2019, c’était jour de fête à l’établissement Jean-Baptiste de La Salle à Avignon. Les élèves et les adultes ont vécu une fête de la Saint Jean-Baptiste de La Salle éclairée par la célébration du tricentenaire de l’entrée dans la vie perpétuelle de notre Fondateur.

La journée a débuté avec un accueil par les lycéens, des écoliers, collégiens et adultes dès 7h30 et la dégustation d’un chocolat chaud accompagné d’une part de brioche.

La matinée s’est prolongée par deux heures de jeux sous la forme d’ateliers ludiques confectionnés par un groupe d’enseignants venu prêter mains fortes à Eric Lespagnol, adjoint en Pastorale et grand organisateur de cette journée. L’ensemble de ces activités avaient pour but d’en apprendre davantage sur les religions monothéistes, sur les particularités de l’établissement, et bien évidemment sur Saint Jean-Baptiste de La salle.

Un repas festif sur le thème des USA rappelant la nationalité de notre supérieur général, le Frère Robert Schieler, a été proposé aux élèves et à l’ensemble de la communauté éducative, personnels enseignants, non enseignants et intervenants.

Le temps de midi permis à quelques jeunes de se produire devant leurs camarades et d’agrémenter par ce mini festival des talents sous le soleil cette pause méridienne.

Après la remontée en classe pour découvrir un montage sur la vie de Jean-Baptiste de La Salle, l’ensemble de la communauté s’est retrouvée sous les platanes de la cour pour une célébration.

Au moment de la célébration, nous avons inauguré le portrait de Saint Jean-Baptiste de La salle, créé à partir des 2300 photos des élèves scolarisés cette année dans l’ensemble scolaire. L’occasion de montrer que les portraits de notre Fondateur que nous connaissons ne peuvent pas être l’empreinte exacte de son visage et que c’est la somme des visages qui composent cette mosaïque qui le reflète le mieux. L’œuvre de De La Salle est sans cesse renouvelée pour se réinventer à chaque instant !

Au final ce 05 mars, nous avons vécu un très beau temps de partage sous le signe de la Fraternité.

Une fête riche et intense qui a dépassé notre Espérance, à la redécouverte et à la construction du Charisme Lasallien.

Dieu qui conduit toutes choses avec sagesse et avec douceur et qui n’a point coutume de forcer l’inclination des hommes, voulant m’engager à prendre entièrement le soin des écoles, le fit d’une manière fort imperceptible et en beaucoup temps ; de sorte qu’un engagement me conduisit dans un autre, sans l’avoir prévu dans le commencement.

Saint Jean-Baptiste de La Salle

Que vive Jésus dans notre cœur !

De Merode, sette liceali romani a Scampia

Quattro giorni rivoluzionari, per capovolgere sguardo, orizzonti, prospettive. Sette i ragazzi coinvolti dal primo al quarto liceo dell’Istituto De Merode di Roma, dei Fratelli delle Scuole cristiane. Alternativa alla settimana bianca, “proposta decisa, senza sconti” spiega Andrea Sicignano, docente dell’Istituto e coordinatore della proposta.

Ad illustrare l’iniziativa è Andrea Testa, docente dell’Istituto che da anni segue e partecipa al progetto: “la partenza domenica 24 febbraio da Roma. L’arrivo a Scampia, CasArcobaleno, presso la comunità educativa lasalliana, e nel pomeriggio tappa al campo rom per l’incontro con bambini e ragazzi. Il lunedì mattina alla scuola di seconda opportunità Io valgo diretta da Fratel Enrico Muller”, lezioni preparate dai ragazzi di Scampia sui vulcani e approfondimenti dei ragazzi del De Merode sull’amore.

“Nel pomeriggio la visita al giardino dei mille colori di suor Edoarda, delle Suore della Provvidenza, e ai suoi bambini delle elementari”. Da 25 anni la religiosa opera nella scuola, presidio di accoglienza ed integrazione a ridosso del campo rom. “Martedì mattina per un gruppo gita a Napoli al castello di sant’Elmo e a Spaccanapoli con i ragazzi di Io valgo. Gli altri con Fratel Raffaele a fare scuola e alfabetizzazione ai giovani rom. Nel pomeriggio di nuovo da suor Edoarda. Mercoledì mattina lezioni e nel pomeriggio scuola e alfabetizzazione al campo rom. In serata il rientro a Roma”.

“A CasaArcobaleno ho trovato un luogo accogliente in cui ritornare, persone con cui intrecciare rapporti significativi. Qui ho avuto la possibilità di confrontarmi con realtà molto diverse dalla mia e in questo, trovo, ogni volta che torno, un arricchimento” confida Gemma, 17 anni. “E’ un moltiplicatore di amore. A vecchie conoscenze si aggiungono nuovi piccoli volti attenti e pieni di preoccupazione. Non esiste luogo in cui mi senta più grata del dono della vita e per tutto ciò che l’essere nata nella mia famiglia ha comportato. Non esiste casa in cui venga espressa così tanta gratitudine per i piccoli gesti. Scampia è Barabba, un bambino rom talmente bravo a finire i compiti assegnatigli dalla maestra, e talmente preciso e composto nell’aspettare gli altri, che più di tutti mi interroga sul perché sia nato lì. Scampia sono i bambini che ti vengono incontro quando dovresti essere tu ad avvicinarti a loro. CasArcobaleno è Lino, il suo timido sorriso e la puntualità nel cercare a salutare tutte le volte che ritorniamo lì. E’ Salvatore con la sua infinita dolcezza ed immensa gratitudine. Casa è Shadè che vuole chiamarmi una volta a settimana dopo aver giocato insieme solo un paio d’ore. È Andrea che non accetta il fatto che torniamo a Roma”.

“Un’esperienza davvero importante” spiega Andrea, 18 anni. “Il rapporto con i ragazzi di Io Valgo non è stato particolarmente facile. C’erano varie barriere da abbattere. La lingua, la differenza di comportamento e di condizione. Trasmettere dei messaggi non è stato facile. Non si fidavano e non ascoltavano. Lo sforzo quindi di trovare qualcosa che unisse. Scampia mi ha aiutato a riconoscere il vero significato dell’istruzione e di quanto essa sia potente, a rapportarmi con altre persone che avevano una visione del mondo totalmente diversa dalla mia, aiutandomi a notare qualcosa che non vedevo”.

“Casa Arcobaleno” confida Elisa, 17 anni “come il nome, è una casa piena di colori, che porta felicità e affetto ad ognuno che entra. Aiuta a comprendere che ognuno di noi è una stupenda meraviglia e che insieme possiamo splendere”.

Per Linda, 14 anni partire è significato “capire il valore delle piccole cose, i diversi punti di vista della vita, svelare pregiudizi, fondati su menzogne che tanto fanno male alle persone”. “Giorni per maturare. scoprire una parte sconosciuta di me”. Concorda Gabriele, anche lui in primo liceo “un luogo di gratitudine per i tanti piccoli che mi hanno fatto sentire parte della loro vita capovolgendo il mio sguardo. Tornerò”.

École Sacré Coeur Nantes

Chaque dernier vendredi du mois, tous les élèves de l’école se rassemblent dans le gymnase.

C’est l’occasion pour la directrice de parler à tous les élèves.

Chaque classe présente une production qu’elle a réalisée ou raconte un projet ou un événement vécu ensemble.

A  la fin, nous fêtons les anniversaires de tous les enfants nés dans le mois.

Savez-vous planter les graminées et les palmiers ? A la mode, à la mode …. – La Salle Kerplouz

6

Ce vendredi 8 mars, les étudiants se sont rendus au pumptrack de Brech, pour réaliser l’aménagement conçu par leurs aînés.  Ils ont été confrontés aux aléas des chantiers de plantation : compréhension du plan/ sol gorgé d’eau/ modifications de dernières minutes etc.

Organisation : 5 équipes avaient été créées au préalable avec un responsable pour animer le groupe et assurer le bon avancement des travaux. Certains se sont révélés dans ce nouveau rôle. Les équipes étaient réparties sur les différents îlots à planter.

Découverte du chantier / quelques surprises !!!!

A notre arrivée, une clôture de ganivelles avait déjà été installée par les agents de la commune. Les élus avaient un peu modifié l’implantation initiale en courbe suggérant le mouvement. L’aspect sécurité a été mis en avant.

Il a donc fallu revoir la disposition des végétaux et s’adapter…. 2 bonnes heures ont été nécessaires…

Autres découvertes et contraintes de dernières minutes :

  • Une bâche synthétique qui sera recouverte de copeaux de bois avait également été déjà installée à la demande également des élus (cela nous a permis de rappeler aux étudiants les rôles et aspects positifs/négatifs des différents ‘’paillages’’).
  • Un sol gorgé d’eau à l’entrée du site : un groupe a dû malgré tout implanter les végétaux à cet endroit ……

Les étudiants se sont bien investis dans ce projet qui donne vraiment une forte identité au site.

Ils ont mis en pratique les différentes phases de la plantation : lecture de plans, implantation, préparation des végétaux, mise en place ‘’d’antivols’’ sur les Trachycarpus fortunei… finitions…. Réflexion sur la reprise des végétaux (problèmes agronomiques).

Ils ont été confrontés à la réalité des chantiers, parfois un peu éloignée des règles de l’art.

La tire d’érable – École Sainte Marie

La tire d’érable (ou tire sur la neige) est une préparation culinaire québécoise. Elle consiste à faire chauffer du sirop d’érable et à le verser sur de la neige pour en tirer des bonbons mous.

Pendant les vacances d’hiver, Ethan est allé rendre visite à sa « matante » au Québec. Il nous a rapporté des photos, des livres dont l’histoire fabuleuse de Bonhomme Carnaval et du sirop d’érable dont nous avons fait de la « tire d’érable ».
Voici la recette, à défaut de la faire sur la neige, nous l’avons réalisée sur de la glace :La veille de la réalisation de la tire d’érable, placer un récipient rempli d’eau au congélateur pour obtenir de la glace.Faire bouillir le sirop d’érable pour qu’il caramélise.

Déposer de longues « langues » de sirop sur la glace.Attendre quelques secondes.

Enrouler le sirop autour d’un bâtonnet de glace pour former une sucette.

 Laisser refroidir quelques instants sur la glace.

Dégustez !

Solidarietà Internazionale on tour!

Solidarietà Internazionale on tour!

La Fondazione De La Salle Solidarietà Internazionale in visita alle scuole La Salle Italia

Lo sapevi quanto è grande la tua famiglia Lasalliana? 79 paesi del mondo, più di mille scuole e più di un milione di studenti!

È così che abbiamo iniziato tutti i nostri incontri, laboratori e giochi tra le classi delle scuole La Salle Italia.

Tra il 28 e il 30 gennaio in Sicilia e tra l’11 e il 15 febbraio nel nord Italia, abbiamo realizzato un tour per coinvolgere i nostri studenti, genitori e insegnanti nella grande rete lasalliana internazionale di cui fanno parte, che è la nostra forza e la nostra ricchezza.

Abbiamo intrapreso un viaggio “Oltre le Frontiere”, per conoscere le scuole La Salle, presenti nei 5 continenti! Tramite foto, video e chiamate Skype internazionali abbiamo raccontato loro i progetti di solidarietà che l’Istituto porta avanti ogni anno.

Nell’ambito dell’educazione allo sviluppo, abbiamo spiegato come i nostri programmi lasalliani rispondano ai 17 obiettivi di sviluppo sostenibile che le Nazioni Unite hanno identificato per il 2030, invitandoli a partecipare e ad essere parte del cambiamento nel mondo!

Vorremmo ringraziare per l’invito e la meravigliosa accoglienza l’Istituto San Luigi ad Acireale, il Centro Giovanile Lasalliano a Regalbuto (EN), la Scuola La Salle Grugliasco (TO), l’Istituto La Marmora di Biella (TO), il Collegio San Giuseppe di Torino, l’Istituto Filippi La Salle a Vercelli, l’Istituto San Giuseppe di Milano e in particolare l’Associazione Genitori e il San Luigi Gonzaga di Milano.

Questo tour si inserisce in un’azione già avviata per il coinvolgimento delle scuole nei progetti di solidarietà e sviluppo. Durante le festività natalizie, le scuole La Salle di Roma e l’Istituto San Giuseppe di Milano hanno partecipato ai laboratori natalizi di educazione allo sviluppo organizzati per le classi primarie.

La nostra prossima tappa saranno i laboratori pasquali! Saranno diretti alle classi primarie ed è possibile prenotarsi scrivendo a lballerini@lasalle.org

In ogni momento dell’anno potrete invitarci nelle vostre scuole per incontrare gli studenti delle classi secondarie, gli insegnanti, i genitori e gli ex alunni, scrivendo sempre a lballerini@lasalle.org!

Scoprite quanto è grande la nostra famiglia lasalliana!

UN SITE INTERNET POUR L’HÔTEL DE LA SALLE À REIMS

Petit joyau architectural de la Renaissance, cet hôtel particulier fut la maison natale du fondateur des Frères des Ecoles Chrétiennes, Jean-Baptiste de La Salle. C’est entre ces murs que le jeune Jean-Baptiste s’initia avec ses précepteurs, au latin, aux mathématiques et aux arts. C’est aussi dans sa famille chrétienne, dont il était l’aîné de 11 enfants, qu’il mûrit sa vocation de prêtre au service de l’Eglise et de l’Education.

Rendez-vous sur le site : https://www.hoteldelasalle.fr/

Connu de tous les habitants de Reims, l’Hôtel de La Salle, au 4bis rue de l’Arbalète, est devenu le passage obligé des lasalliens de France et du monde entier. Une rénovation hardie et la création d’un « parcours scénographique» avec Monsieur François Destors en 2015, attirent aujourd’hui de nombreux visiteurs. L’actualité du tricentenaire de la mort de Saint Jean-Baptiste de La Salle n’a fait qu’augmenter les demandes de visites.
Réunie autour du Frère Yves Lecocq, directeur de la communauté, une petite équipe s’est constituée pour réfléchir à la réalisation d’un site internet de l’Hôtel de La Salle. Le concours de la Société CAP INFORMATIQUE de Reims, a été essentiel ! Vous trouverez en ligne l’histoire de la maison, du fondateur, une plateforme de réservations pour les visites et d’autres ressources historiques ou pédagogiques.
N’hésitez pas à faire une escapade vers Reims, très belle ville à 45 minutes de Paris où vous serez accueillis avec le sourire et peut-être une coupe de champagne. Un grand merci à Messieurs Youg Oubaya, Jean Pierre Boureux, et aux frères Yves et Bernard qui ont travaillé à ce bel outil de communication !

DES O.N.G. AU SERVICE DE L’EDUCATION

Les actions solidaires sont au cœur des préoccupations de la RELEM (Région Lasallienne Europe Méditerranée) et, à ce titre, le conseiller général de la région organise régulièrement des rencontres entre les ONG des différents Districts.

À l’occasion du tricentenaire, la rencontre du 26 février 2019 a été organisée au Lycée La Salle – Saint Nicolas, à Issy-les-Moulineaux.

Ce fut l’occasion, dans un premier temps, de coordonner les actions de la Région, notamment celle qui consiste à financer une école à Rumbek, au Sud Soudan,

Ensuite, les différentes ONG – dont l’ONG du réseau France, ÉDDÉ – et l’un de nos partenaires de choix, la DCC, ont participé à une table ronde permettant d’échanger autour des différentes formes de volontariats mis en place.

Si le volontariat a été le sujet majeurs des échanges, c’est qu’il apparaît plus nécessaire que jamais d’encourager jeunes et adultes à sortir des zones de confort, à aller au-delà des frontières pour voir l’autre d’un oeil neuf et, pourquoi pas, trouver sa voie.

Justice en jeu

Dans le cadre du cours de sciences-éco en 3GT et du cours d’économie en 3TT, nous avons accueilli le 1er Substitut du procureur du Roi de Liège ces mardi 12 février et mercredi 13 février 2019.


Monsieur Jean-Marc Mottet est venu parler de son métier aux élèves. Il a également insisté sur l’importance de respecter les lois qui régissent notre société. Les élèves ont profité de cet échange pour lui poser différentes questions.


Pour illustrer cette présentation, les élèves ont participé à un jeu de rôle. Celui-ci étant un procès fictif.


Chaque élève, en fonction de son rôle, avait revêtu une toge. Celle-ci les plongeant presque dans la réalité.


Durant le procès, les étudiants ont vraiment bien « joué » le jeu et chacun respectait son rôle.


Activité que l’on espère réitérer l’année prochaine !

Le jour où tout a basculé sur l’Olympe

Le jeudi O7 et vendredi 08 février, les élèves de 5grec ont eu le plaisir de présenter leur spectacle intitulé « Le jour où tout a basculé sur l’Olympe » aux élèves du premier degré de l’INDSé ainsi qu’à leurs parents et amis.

Neuf Muses archaïques et trois Apollons ont fait voyager dans l’école leurs invités qui devaient relever des défis afin de dénicher de nouveaux artistes pour l’Olympe… Chansons, danses, mimes étaient au rendez-vous pour le plus grand plaisir de tous !

1 40 41 42 43 44 65