Triplete de La Salle Berrozpe en el Euskoskills de Formación Profesional

Unai Alcorta, Ekain Bellanco y Mikel Arrate han ganado el oro, la plata y el bronce respectivamente en Fabricación Mecánica CAD

Premios. Unai Alcorta, con txapela, junto a sus compañeros y profesores en el Euskoskills.
/

Los alumnos de La Salle Berrozpe Unai Alcorta, Ekain Bellanco y Mikel Arrate han arrasado en el campeonato de Euskadi Euskoskills al conseguir las medallas de oro, plata y bronce, respectivamente, en la categoría de Diseño en Fabricación Mecánica CAD. Unai Alcorta se impuso en esta categoría y, como ganador del certamen, asistirá junto a su profesor Xabier Puertas al campeonato estatal que se celebrará en Madrid el próximo año.

La Salle Berrozpe participaba en este campeonato en las categorías de Diseño en Fabricación Mecánica CAD, CNC Fresa y Electrónica con alumnos de primer curso de Formación Profesional. En el área de Electrónica, el alumno Nahuel, junto a sus profesores Josema Fernández e Iñaki Aranburu, sumaba un éxito más para este centro escolar al conseguir la medalla de bronce. En la modalidad CNC Fresa se contó con la participación de otro alumno de La Salle Berrozpe, Ibai. G., que participó acompañado por su profesor Asier Elejoste.

Euskoskills es una competición entre alumnos de Formación Profesional que está organizado por la Viceconsejería de Formación Profesional del Gobierno Vasco.

Los galardones a los ganadores se entregaban este viernes pasado en un acto que tuvo como escenario el parque tecnológico de Miramón.

Campeonato mundial

En la pasada edición de este campeonato otro alumno de La Salle Berrozpe, Iker Borde, estudiante del ciclo de Diseño en Fabricación Mecánica, participó junto a su profesor Xabier Puertas en el campeonato mundial de Skills (WorldSkills) que se celebró en Abu Dhabi, al haberse clasificado tras ganar tanto el campeonato de Euskadi como el de España en la modalidad de Diseño Mecánico CAD.

Please follow and like us:

IALU-International Association of Lasallian Universities

Podría decirse que la educación superior lasallista nació con el Fundador y su preocupación por la formación de los maestros…”

En 1685 Juan Bautista De La Salle abre un centro de formación para maestros rurales, considerado como el precedente de las Escuelas Normales.

A principios de la década de 1850, Manhattan College de Nueva York y el Instituto Agrícola de Beauvais abrieron sus puertas con algunos meses de diferencia.

A lo largo de las primeras décadas del Siglo XX, siguieron fundándose prominentes “colleges”, universidades e institutos técnicos lasallistas en Francia, España y Estados Unidos. La educación superior Lasallista se estableció en el Pacífico Asiático con la fundación de De La Salle, Manila, en 1911. En 1957 se crea la Fundación La Salle de Ciencias Naturales en Venezuela.

Durante la misma década, la primera Universidad Lasallista Latinoamericana abrió sus puertas en la Habana, pero fue cerrada por la revolución cubana antes de su primera graduación.

Poco después, la Universidad La Salle A.C., Ciudad de México; De La Salle, Bogotá y De La Salle, Bajío fueron fundadas a principio de los 60.

En 1973 en cooperación con los líderes palestinos y el Vaticano se funda la Universidad de Belén. Le Centre Lasallien Africain, en Abiyán, Costa de Marfil, inició en 1991. En 1996 se fundó el Christ the Teacher Institute for Education en Tangaza College en Nairobi, Kenia.

La primera década del Siglo XXI trajo consigo la apertura de 12 universidades lasallistas en Andorra, Bolivia, Brasil, Estados Unidos, México, Nicaragua y Perú.

La segunda década del nuevo milenio, comenzó con la fundación en 2012 de la Open University. Universidad lasallista totalmente en línea con sede en Andorra. Se concretan los proyectos de La Universidad Católica de Etiopía y en África Occidental la Universidad Lasaliana en Burkina Faso.

Como un signo de los tiempos, en poco más de un siglo, la Misión Educativa Lasallista se posicionó decididamente en la educación superior, con instituciones notables en la mayoría de las regiones del mundo.

La colaboración entre las universidades lasallistas comenzó a escribirse en 1978, cuando el Hno. José Cervantes, designado por el Consejo General de la Misión Educativa, convoca por vez primera, a todos los Rectores y Presidentes para una primer Encuentro en Morelos, México.

Diez años después, ya como rector de La Salle Ciudad de México, y con la aprobación del Hno. John Johnston, convoca a un segundo Encuentro, reuniendo a 33 personas de todo el mundo.

En las décadas de los 80 y 90, la tendencia de las asociaciones comienza a materializarse en las universidades lasallistas, surgen la Asociación de Presidentes de los “Colleges” en Estados Unidos; ILMES en México; el proyecto PERLA en América Latina; en Europa se agrupan como respuesta al Proceso de Bolonia y en Filipinas surge One La Salle.

Veinte años después, en 1998, durante el Encuentro V, en Roma, nació la Asociación Internacional Lasallista de Educación Superior, y con ella, grandes esperanzas y expectativas para La Salle Universities. El hermano Craig Franz fue elegido el primer presidente.

Para el 43º Capítulo General en 2000, las recomendaciones a las universidades e instituciones terciarias fueron claras, precisas y vitales para el futuro del Instituto.

Durante el 6º Encuentro celebrado en 2001, en Filipinas, se cambia el nombre por el de Asociación Internacional de Universidades Lasallistas, que resultaba internacional, inclusivo y unificado.

En 2004 se realiza el  7º Encuentro, en Barcelona y en 2007 en Brasil se reúnen para el 8º Encuentro. Durante el 44º Capítulo General se reconoció a las universidades lasallistas como: “un milagro en nuestra historia común, un acontecimiento sin precedentes en nuestros más de 350 años de servicio a la sociedad y a la Iglesia…”

 

ULSA-Mexico

Please follow and like us:

Prop de 300 alumnes de 3r d’ESO presenten els seus projectes d’emprenedoria social a l’acte de tancament d’EduEmprèn 2018

El proper dissabte 16 de juny tindrà lloc l’acte d’entrega de premis i tancament del programa EduEmprèn, “Observa, Proposa i Transforma”, un taller d’emprenedoria social organitzat per La Salle Campus Barcelona-URL, en col·laboració amb La Salle Catalunya, en el que han participat durant tot el curs prop de 1.200 alumnes de 3r d’ESO de 16 escoles de La Salle Catalunya: La Salle Bonanova, La Salle Cassà de la Selva, La Salle Figueres, La Salle Girona, La Salle Horta, La Salle Manlleu, La Salle Mollerussa, La Salle Montcada i Reixac, La Salle Premià de Mar, La Salle Santa Coloma de Farners, La Salle Sant Celoni, La Salle la Seu d’Urgell, La Salle Tarragona, La Salle Torreforta, La Salle Reus i La Salle Comtal.eduemprèn-6

En l’acte de tancament, es presentaran 63 projectes de gairebé 300 d’aquests alumnes que presentaran públicament els seus treballs amb una exposició davant d’un jurat, un vídeo explicatiu (que ja està visible al canal de Youtube de La Salle-URL)  i un cartell. Al final es realitzarà l’acte d’entrega de premis al millor projecte, millor presentació i millor vídeo.

L’objectiu del projecte és preparar a joves emprenedors compromesos amb el seu entorn i donar als estudiants eines per crear el seu propi projecte d’emprenedoria social, trobant un problema real del seu entorn, veient la seva viabilitat i transformar-lo en una realitat. Els projectes presentats aborden molts àmbits com la salut, l’alimentació, l’educació, la inclusió social, i els residus i el reciclatge.

Please follow and like us:

La Fundación La Salle Acoge abre un nuevo piso de emancipación en Alcoi

Con el proyecto Nou Horitzó-Alcoi, La Fundación La Salle Acoge abre un nuevo piso de emancipación en Alcoi con una capacidad para cuatro residentes.

El día 4 de junio los dos primeros residentes estrenaron el piso. Estuvieron acompañados por parte del equipo de voluntarios que acompañaran todo el proceso. Los pisos de emancipación están destinados a acompañar a jóvenes extutelados por la administración, mayores de edad, en su proceso de inserción en la vida adulta.

El objetivo es que puedan obtener alguna titulación o puedan encontrar un trabajo digno. Agradecemos a la comunidad educativa del colegio La Salle de Alcoi toda su implicación. Estamos construyendo algo grande. Seguiremos informando.

Please follow and like us:

BRETAGNE : 29 MAI 2018, PRINTEMPS DE LA FRATERNITÉ,

A Lorient, le groupe scolaire La Salle St Joseph a accueilli trois cents jeunes et leurs responsables d’une vingtaine d’établissements lasalliens qui sont venus de toute la Bretagne présenter leurs talents et leurs actions solidaires et fraternelles.

Ce rassemblement lançait les célébrations du tricentenaire du décès de St Jean-Baptiste de La Salle (1719-2019). Les jeunes du réseau lasallien ont pris conscience de notre richesse et notre grande diversité de projets : aide aux personnes handicapées, accueil des migrants, service éducatif à l’étranger, maraudes et restaurants du cœur, contes pour enfants…

De Mathieu, lycéen brestois, à Louna, Hugo, Thomas, collégiens à Landivisiau en passant par François Gaudron, délégué de tutelle, la fraternité c’est s’aider et s’aimer comme dans une grande famille, nous sommes tous frères et sœurs, on a tous les mêmes droits.

A la question : « Décris ton collège ou ton lycée La Salle en trois mots » les points communs sont surtout la fraternité, la solidarité, l’union mais aussi l’entraide, l’amitié, la bienveillance et le sens éducatif. En conclusion, laissons la parole à Cyrille de Kerplouz Auray au sujet des talents : « Il faut faire de nos différences une richesse. »

Eugénie, Charlotte, Léa (6èD)

Journalistes en herbe

La Salle St Joseph Argentré-du-Plessis

Please follow and like us:

LES JEUNES ÉTOILES DU SACRÉ COEUR DE NANTES

«  L’école Sacré-Cœur de Nantes était depuis sa création en 1864 sous la tutelle des Filles de la charité du Sacré-Cœur de Jésus. A l’automne 2016, les sœurs ont souhaité préparer l’avenir de leurs établissements scolaires en confiant la tutelle aux Frères des Ecoles Chrétiennes.

Pour fêter ce changement de tutelle et pour marquer l’appartenance au réseau, l’école Sacré-Cœur a reçu le mardi 15 mai des élèves des établissements lasalliens de Loire-Atlantique.

– le collège Sacré-Coeur de Pornichet

– le collège Saint-Laurent de Blain

– l’ensemble scolaire Le Loquidy de Nantes

– le lycée Sacré-Coeur de Nantes

et l’ensemble Saint-Félix La Salle de Nantes

Après un temps pour faire connaissance et découvrir les établissements, les élèves ont étudié la vie de Saint Jean Baptiste de La Salle.

Pour terminer l’après-midi, les enfants se sont retrouvés sur la cour pour les photos et partager un goûter. »

Pauline Cassisa

Please follow and like us:

Quand le lycée LaSalle de Levier se met en route vers la fraternité

31 mai après-midi les élèves se massent dans la grande salle de réunion sans trop savoir ce qui les attend si ce n’est que l’après-midi est organisé par la pastorale.

Yves DUTHOIT, directeur de l’établissement lance les festivités :

« Cet après-midi, nous vous invitons à partager un bout de chemin ensemble à destination de la fraternité. Ce mot est aujourd’hui beaucoup et un peu partout utilisé mais à Levier nous voudrions faire résonner en vous que si nous regardons l’Autre comme un frère, si nous essayons de mieux vivre ensemble alors demain pourra être encore plus beau ».

Le voyage est lancé

Les élèves sont invités à aller rencontrer de nouveaux visages ;

Faire fraternité, malgré les difficultés ici ou ailleurs, c’est ce que Joël ancien agriculteur aura à cœur d’expliquer de par son engagement à l’AFDI qu’il résume par « paysans sans frontières ».

Il faut essayer d’aider l’Autre avec ce qu’il a et non pas avec ce que nous voudrions qu’il ait. A quoi bon, dit-il installer des frigos au Sénégal ? aidons-les à savoir utiliser leurs ressources

Amal, Syrienne en France depuis 7 ans, venue tout exprès de St Etienne, raconte comment certains matins elle tremble pour sa famille restée là-bas parce qu’elle ne sait pas où sont partis ses frères et sœur pour éviter les bombes. Quand on perd une maison à cause de la guerre, on perd un bout de ses racines. Et quand j’y retourne, à chaque fois j’apprends que je ne reverrai jamais certaines personnes. Mais il faut toujours espérer

Faire fraternité c’est aussi voyager dit Alexandra, élève au lycée jusqu’en juin dernier et de retour de 09 mois au Canada. J’ai bien sûr perfectionné mon anglais mais j’ai aussi fait des rencontres extraordinaires tchadiens, congolais, anglais, espagnols, N’ayez pas peur de partir dit-elle aux jeunes, ouvrez-vous aux autres

Parfois pour entrer en fraternité, et pour aider son prochain il faut savoir se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre. Aussi Valérie et Grégoire, enseignants de l’établissement proposent le jeu du pas en avant

Pourquoi n’avançons tous pas de la même façon ?

Que peut-on faire pour que celui qui se trouve derrière moi avance un peu plus

Entrer en fraternité c’est aussi lutter contre la pauvreté

Le frère Joseph de notre communauté de Levier raconte l’histoire de cet homme qui voulait se jeter à l’eau et à qui on a tendu la main

Une rencontre qui change une vie, qui donne force pour se mettre au service des plus démunis

Les élèves découvrent alors les compagnons d’Emmaüs

Mais on peut aussi faire fraternité avec des couleurs à l’image de Rachel enseignante qui a permis aux jeunes de s’exprimer avec une simple ficelle et de la peinture.

Les jeunes ont laissé parler leurs talents

Parfois la parole n’est pas nécessaire pours’échapper un peu et imaginer un monde plus beau et plus coloré

Luc notre musicien d’origine bulgare les a transportés au son de la musique de différents instruments ; Il tend des instruments aux jeunes, leur demande de jouer et leur dit.  « On va apprendre à jouer comme des frères » En musique on a tous besoin les uns des autres

Enfin Dominique, venu du Mans spécialement pour nous, a choisi son chemin pour faire fraternité

Libéré de ses activités professionnelles, il décide de prendre la route de St Jacques . Pendant 68 jours il a oublié sa vie pour aller à la rencontre des autres

Au départ dit-il on a tous un beau sac à dos, un peu de confort…. Au fil du chemin on se déleste de ce qui semble trop matériel pour ne garder que l’essentiel

En parallèle on enrichit son cœur

C’est difficile dit-il de raconter / une telle expérience se vit mais ne se raconte pas forcément

A la fin de l’après-midi, les élèves se rassemblent dehors devantle foyer

Luc le musicien saute sur la table, joue de la musique et fait chanter et danser tout le monde

Yves DUTHOIT termine le voyage en remerciant les témoins qui ont donné de leur temps mais aussi en disant Merci à tous nos jeunes pour avoir partagé cet après-midi

Nous avons pu voir qu’à la croisé des chemins, il y a toujours un nouveau départ, un nouveau regard, une nouvelle rencontre.  Nous avons semé des graines, certaines lèveront d’autres non, l’important c’est que celles qui ont pu lever donnent à leur tour de nouvelles graines.

Please follow and like us:

Auxerre – Deux siècles d’existence à Saint Joseph La Salle

Le 16 mai dernier l’établissement Saint Joseph La Salle d’Auxerre a fêté son bicentenaire, il y a deux cents ans que les Frères des Ecoles Chrétiennes ont été approchés par l’abbé François Viart (prêtre de la cathédrale), son maire de l’époque Monsieur Leblanc et son préfet Monsieur le Marquis de Gasville pour y construire une école. En effet, ces derniers s’inquiètent du manque d’éducation des enfants. Le travail opiniâtre, la pédagogie, la fermeté et la douceur des Frères étaient, depuis plus d’un siècle auparavant déjà reconnus par le plus grand nombre et c’est naturellement que ce digne défi fut relevé par « les frères Quatre bras ».

Deux années s’écoulent et le succès est au rendez vous puisque l’établissement compte deux cents élèves qui bénéficient d’un enseignement gratuit de grande qualité. Deux siècles plus tard 1 850 jeunes font leur rentrée. Le jeune est accueilli dès la maternelle et à la possibilité d’en ressortir avec un niveau bac+2, le large spectre de formations proposées est aussi une forte valeur ajoutée à Saint Jo.

Piloté par Gabriel Andreï depuis huit ans, il a, cette admiration et cette reconnaissance des Frères qui ont tracé le sillon pour que ces enfants évoluent et s’épanouissent dans un cadre exceptionnel de 10 ha au coeur de la ville Bourguignonne et il le prouve. Epaulé par son équipe de direction et pédagogique il n’a eu de cesse de développer l’oeuvre éducative mais aussi de l’ancrer davantage sur le territoire.

La présence de nombreuses personnalités telles que l’évêque, la direction diocésaine, la tutelle lasallienne représentée par le Frère Visiteur Adjoint Jean-René Gentric, le délégué de tutelle Pascal Lhoste, le préfet, le maire de la ville, le conseil général, les représentants des corps d’armées ou encore les entrepreneurs du département sont un signe de reconnaissance du travail effectué. « Saint Joseph La Salle au même titre que les autres établissements privés ou publics répondent à une mission d’utilité publique et Gabriel possède les épaules d’un leader, c’est véritablement un visionnaire que je vais regretter »  soulignera Monsieur Ferez magistrat de la ville durant son discours. NDLR Monsieur Gabriel Andreï quitte l’établissement d’Auxerre pour une nouvelle mission en région parisienne dès la rentrée 2018.

La messe présidée par Monseigneur Giraud en la cathédrale d’Auxerre a réuni 1500 personnes et majoritairement la jeunesse de Saint joseph, ce temps fort du matin a permis à l’assemblée de mieux connaitre saint Jean-Baptiste de La Salle, son oeuvre et ses intuitions et de traduire ô combien il est indispensable d’oeuvrer et veiller à la bonne éducation des jeunes dans une foi chevillée au corps. S’en est suivi de l’inauguration de la statue de notre Saint fondateur qui a trouvé une belle place à l’entrée de l’établissement.

C’est une grande fierté pour l’ensemble scolaire d’asseoir sa notoriété et sa visibilité sur une terre qui connaît et reconnait la dimension lasallienne au coeur mais aussi aux périphéries du territoire bourguignon.

Please follow and like us:
1 2